02/10/2014

La traversée du Douro

mcg, genève,traversée, rade, UDC, FranceyPolaroïd 00 : 51

 

J’aime tout le monde. Je vous le jure. Sur la tête de ma défunte mère épileptique asthmatique sous cortisone. Je leur ai fait confiance lorsqu’ils m’ont dit de voter pour la traversée du Douro. Ils m’ont dit qu’il était question d’une chose en son temps. L’un après l’autre. D’abord la petite, ensuite la grande. J’ai avalé, comme on gobe du Beirão. Je suis fidèle, c’est une évidence.

 

Certes, ils ont hésité. J’y ai cru, à leur contre-projet. Ils m’ont dit qu’ils allaient la soutenir, la grande esseulée. «Le peuple doit trancher», se gargarisaient-ils. Pourtant, rationnels et pragmatiques mais «surtout démocrates», aiment-ils scander, ils ont refusé au dernier moment de soutenir les infidèles. Maudits cousins, me suis-je dis dans un moment d’égarement, crachotant quelques postillons avinés. Mon voisin de droite a bien tenté de vitupérer contre ces misérables qui violent nos femmes et pillent nos terriers, cela n’a pas suffi ni à calmer l’excité, ni même à me faire changer d’avis. Je suis fidèle, rappelez-vous.


D’accord, je concède avoir essayé de comprendre. Mes aller-retour à Lisboa n’ont pas, une seule seconde, allumé ma lanterne. Foutue huile déficiente, foutu lubrifiant de pacotille. Certes, mon mentor disposait dorénavant d’un siège avec les autres heróis do mar


Mais alors, qui est le nobre povo? Pas eux. Non. Celui que l’on laisse, un temps, comme à Ikea, dans un volume non négligeable de boules en polystyrène. 

30/09/2011

Le MCG ignore-t-il le coût d'un scrutin?

226783600.jpgPolaroïd 17 : 29

Le MCG annonce vouloir annuler le scrutin genevois pour les élections fédérales du mois d’octobre.

Motif: la publicité offerte, selon lui, au candidat PLR Christian Lüscher, prénommé par erreur Christophe Lüscher sur les bulletins de vote. Le Mouvement Citoyen Genevois devrait déposer prochainement un recours, ''en phase de rédaction'' nous dit-on.

Je trouve cocasse que le parti, qui se revendique d'être à l'écoute des genevois, puisse oser penser annuler le scrutin genevois d'une élection fédérale. La raison est simple: combien la petite manoeuvre coûtera-t-elle au contribuable, au citoyen genevois, si cher au parti ''ni gauche ni droite'' ?

Le MCG a pourtant fort bien raison de hurler au scandale. Nul doute qu'on parlera tout autant de Christophe Lüscher que du MCG lui-même. Bravo! En atteste ce présent billet.

27/06/2011

Mauro Poggia a osé

pic-1.jpgPolaroïd 11 : 43

Mauro Poggia était l’invité de notre rédaction ce matin. Avec toute la lucidité qui caractérise la branche non sanguine du MCG, l’avocat aura expulsé ceci : ‘‘La nuance est souvent plus compliquée que le slogan’’.

On ne peut que lui donner raison!  Douce réminiscence d'un 15 mai et d'un slogan: ‘‘A force de faire ch… les Genevois avec les pistes cyclables, bloquons les 70'000 voitures de frontaliers’’.

14/03/2011

Le MCG n'est ni à gauche ni à droite, sauf parfois.

michel_ange_la_tentation_d_.jpgPolaroïd 18:49

Le Mouvement Citoyen Genevois revendique un siège au Conseil administratif de la ville de Genève. Soit, c'est son droit.

Eric Stauffer annonce vouloir établir des alliances élargies avec l'Entente et l'UDC. Si j'ai bien compris, le MCG n'est ni à droite, ni à gauche, sauf parfois à droite quand ça l'arrange?

En fait, c'est vrai, on peut parfaitement conspuer une femme tout en couchant avec.

Ah, merveilleuse schizophrénie!

Polaroïd 19 : 06

A noter le cure-dent qu'a planté Florence Kraft-Babel, sur le plateau de Genève A Chaud, contre son colistier de l'Entente, Pierre Maudet, en déclarant qu'on l'avait élue ''pour ne pas s'abaisser à des combats de basse-cour''. Déclaration expulsée après qu'Eric Stauffer et le magistrat radical se soient fait traités de ''coqs'' par Pascal Décaillet.

 

15/02/2011

La Transparence citoyenne

psychose2.jpgPolaroïd 17 : 59

On l’apprenait un 12 mars 2010 par notre ex-confrère de la Tribune de Genève, Jérôme Fass, que Carlos Medeiros, désormais vice-président du Mouvement Citoyen Genevois, ‘’possédait une petite société d’organisation d’événement et d’import-export, Medinex’’. Soit.

On apprend aussi que Jacques Andrié, co-administrateur de Medinex est également membre du MCG.

On apprend également, qu’en septembre dernier, la dite-société offrait à près de 20'000 fonctionnaires, par le biais de leur emails professionnels des offres défiants toute concurrence : soit un abonnement illimité au prix mensuel de 25 francs. A noter, que Medinex S.A. n'a pas de lien commercial direct avec l'Etat, mais par le biais de l'opérateur Sunrise. Soit.

S’ensuit une plainte de la chancellerie pour ‘’utilisation abusive des armoiries’’, figurant sur la publicité en question, et pour ‘’utilisation des données informatiques de l’Etat’’. La Chancellerie déclare ce soir ne pas être au courant de l'avancée de cette poursuite. ''Il y a eu dénonciation pénale, il vous faut contacter le Ministère public'', répond le responsable de la communication, Nicolas Merckling. Soit.

Joint par téléphone cette après-midi, le président du MCG, confirme qu'il est bel et bien membre de la direction générale de Medinex S.A. Eric Stauffer ne compte pas s'exprimer sur le sujet pour le moment, estimant ''qu'il n'a rien à cacher''.

J’attends donc avec la plus grande des impatiences, comme un enfant un 24 décembre au soir, la liste d’intérêts de tous les députés sur le site du Grand Conseil, l'ancienne datant de 2008. Parce qu'à force de retrouver à me perdre dans les méandres des partis et autres loges, je ''psychote''!
Ainsi soit-il!

08/02/2011

Petits-fours et crustacés

Guillotine-Names.gifPolaroïd 14 : 59

Que penser de l'appel à la manifestation du MCG dans le but de perturber l'investiture de nouveau président du Conseil d'Etat, Mark Muller?

Motifs: ''Sous Mark Muller, il ne s'est jamais construit aussi peu de logements''

''Sous Mark Muller, la pratique du copinage et des loyers de complaisance atteint son comble''

Sur le premier motif: on peut accorder le droit à tout citoyen ou à une force politique, c'est vrai, le droit d'afficher son mécontentement. Sauf que, sauf erreur, ce n'est pas dans la région du Palais Eynard qu'on souffre du manque de logements et de constructions. Distribuer des tracts en vue des votations sur le déclassement des Cherpines ''eût été plus judicieux'' (pour reprendre les propos de Saint-François concernant l'absence du gouvernement aux funérailles de Monseigneur Genoud).

Sur le deuxième: on pourrait également laisser la Commission de gestion de contrôle du Grand Conseil, dont Eric Stauffer est le président, faire son travail. Cela aurait l'avantage de nous éviter cet arrière-goût de vindicte populaire. Si la démocratie, c'est avoir le droit de manifester, c'est aussi celui de la présomption d'innocence.

Quant aux ''dizaines de milliers de francs de frais de réception'', on espérera que la fête sera modeste.

 

19/01/2011

Le MCG soigne l'image de la Suisse. Et surtout la sienne.

menage.jpgPolaroïd 13 : 25

On l'apprenait déjà avant-hier, le Mouvement Citoyens Genevois a déposé une demande de «mesures urgentes» afin que les fonds de l'ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali soient bloqués.

Jusque là, merveilleuse initiative de compassion envers le peuple tunisien.

Ah non. Erreur!

La rectification suivra quelques lignes plus bas: le parti ''ni gauche ni droite'' motive cette démarche car «il a cœur de sauvegarder l'image de la Suisse, qui a beaucoup souffert suite à l'affaire Kadhafi».

Me Mauro Poggia nous apprend que ''durant leurs 23 années au pouvoir, le président Ben Ali et ses proches ont détourné des sommes à leur profit. Il en va de la crédibilité de la Suisse d'agir afin que les droits de l'État tunisien soient préservés''.

23 ans? Merci au député et avocat qui nous rappelle que la Suisse aurait attendu la naissance du MCG pour se rendre compte de cette abomination.

Merci de nous rappeler, que le Conseil Fédéral donne suite de toute évidence ''à une demande du MCG''.

Très Cher Monsieur Poggia. Au nombre de dictatures existantes, comptez-vous également déposer toute une série de mesures urgentes? Parce que, pour le coup, la Suisse doit être très, très sale. Et le MCG, très, très opportuniste?

19/11/2010

L'outrage

Outrage.jpgPolaroïd 11 : 44

La vie est amusante.

On interdit la publication de quelques 400 affiches mettant en scène un homme réputé pour son sens de la démocratie, d'un guide qui a toujours préféré la parole aux bombes (rappelons-le, le bienveillant remet chaque année le prix des Droits de l'Homme), et qui n'a d'autre dessein que d'améliorer la cohésion entre nos différentes régions linguistiques.

Et de l'autre, on autorise la publication d'affiches qui se comptent en milliers d'exemplaires, mettant en scène des Faruk, des Yvan (prononcez Ivanne), Ismir et autres Detlef.

A en croire le Conseil Fédéral, un guide de montagne accompagné de quelques chèvres outré (le guide, pas les chèvres) vaut mieux que des dizaines de milliers d'étrangers pouvant se sentir eux-aussi outrés.

Amusant non?

16/11/2010

La liberté d'expression, oui, mais juste un peu

Psy.jpgPolaroïd 20 : 52

On l'apprenait en début d'après-midi. Le Tribunal Pénal Fédéral confirme la validité du séquestre provisoire des affiches du MCG.

Si la décision est à respecter, les arguments qui la nourrissent m'étonnent. Le TPF estime que la décision du Ministère Public Fédéral, que fût celle d'exiger le retrait du vénérable leader libyen sur l'affiche, ne fait que restreindre "très partiellement" la liberté d'opinion.

Donc si j'ai bien compris, on peut "très partiellement" amputer la liberté d'expression dans mon pays.

Il me semblait que la liberté, on la possédait ou on ne la possédait pas. Visiblement, on peut la posséder un peu, sauf quand ça dérange.

Enfin dernier point, la suppression de la seule photo litigieuse a en revanche permis «d'éviter l'éventuelle réalisation d'un outrage à un Etat étranger par voie d'affichage», déclare le TPF dans son arrêt.

En clair, la justice se base sur une "éventuelle" réalisation d'outrage pour confirmer la décision du MPF. Incroyable, le TPF se base sur des éventualités pour rendre des décisions.

 

L'éventualité a un sale goût de crainte.

C'est vrai qu' Hannibal fait peur. Très peur. Surtout à Saint François. Ou à Micheline, mais ça, ce n'est qu'une éventualité.

 

09/11/2010

Un gouvernement qui ne décide pas, ne gouverne plus

Float.jpgPolaroïd 20 :46

L'article m'aurait échappé, page 22 de la Tribune du 9 novembre, s'il ne m'avait pas été rappelé par le biais du blog tenu par Pascal Décaillet.

Sous la plume de Christian Bernet, on apprend que pour le Conseil d'Etat, le Tribunal Administratif n'est pas habilité à traiter le recours du MCG.

Doit-on le rappeler, mais le gouvernement genevois avait "ordonné" la modification de l'affiche du parti d'Eric Stauffer, en invoquant l'article 296 du Code Pénal Suisse: "Outrages aux Etats Etrangers".

On apprend donc aujourd'hui que pour le Conseil d'Etat, le MCG ne peut pas recourir. Motif du gouvernement: "Ce que j’ai décidé n’est pas une décision au sens propre, elle n’est donc pas attaquable devant les tribunaux".

 

On nage en plein délire. Un gouvernement qui ne décide pas, ne gouverne plus. Il patauge.

02/11/2010

La hyène, la jument et la tortue

Inceste.jpgPolaroïd 20 : 42

L'inceste.

Christophe Blocher déclarait ce soir sur la RSR: "L’UDC ne doit pas lutter contre le MCG. Si nous avons les mêmes buts, il faut travailler ensemble".

J'ai cru comprendre que la hyène n'était ni gauche, ni droite, aucun souci donc que la Tribu ne rejoigne la Horde.

C'est ensuite que je me suis rappelé avoir entendu la tortue déclarer sur nos ondes: "Mais non Monsieur, nous ne sommes ni un parti de droite, ni un parti de gauche!". Alors là, cela se complique. On est proche du coït.

Donc, si le Clan n'est ni gauche ni droite, et si la Horde n'est ni gauche ni droite, alors que voulait dire la jument quand elle a déclaré que sa Horde allait "phagocyter" l'autre Clan?  Ne parlerait-on pas ici d'une banale relation sexuelle incestueuse?

Christoph a raison. Il faut travailler "ensemble".

31/10/2010

La politique à la papa-maman

Banania.jpgPolaroïd 13 : 22

 

Beau décryptage que nous offre le Matin Dimanche en page 3 de notre consoeur Sophie Germanier. Eric Stauffer est un menteur, un voleur, et un fin communicateur.  Ah oui, j'oubliais, Eric Stauffer n'est pas maniéré, il "dénigre" les autorités.

Autant à gauche qu'a droite, on gémit, on se lamente, on pleurniche, on méprise aussi. Autant à gauche qu'à droite, on n'a juste pas compris que faire de la politique à la "papa-maman" est résolument devenu obsolète.

Ce qu'on oublie aussi de dire, c'est qu'autant à gauche qu'à droite, on a laissé le terrain vierge. "Insécurité", quelle insécurité?  "Problème avec les frontaliers", quel problème? "Kadhafi un dictateur?", oui mais non, on ne voudrait pas l'offenser.

Ce qu'on oublie de dire, c'est qu'autant à gauche qu'à droite, on a voulu rattraper le train. Celui de l'insécurité, celui des slogans efficaces et non plus sibyllins. Mais c'était trop tard, le train était déjà parti avec 17 députés dans le wagon première classe, fumeur de surcroît!

 

Les journalistes, eux, pestent d'être "utilisés", "manipulés", de ne pas savoir comment en parler. Résultat: ils en parlent tous. Doit-on aussi rappeler que l'actualité fait les médias, et non l'inverse.

Certains pourtant ont cessé de pleurnicher. Un certain Pierre Weiss, a repris les armes et nourrit son blog de faits, de chiffres, de pédagogie.

D'autres, comme les jeunesses socialistes descendent dans la rue, avec eux-aussi, des slogans que même Faruk, Ismar, et Maurice peuvent comprendre.

D'autres continuent à crier au loup, d'autres continuent d'essuyer la morve qui suintent de leur fosse nasale, ou dévalisent les stocks de kleenex. Restent ceux qui parlent d'épiphénomène. Le rendez-vous est pris.

 

 

28/10/2010

Quand le lion dort, la hyène rit

Seins.jpgPolaroïd, 10 : 32

Dans un éclair de génie ou de flair de hyène, le MCG modifie son affiche. «Vous ne vouliez pas du père?», «Je vous livre le fils !».

Et si Mouammar a pris en otage deux ressortissants suisses, le parti d'Eric Stauffer kidnappe les médias.

«Si cette nouvelle affiche entre également dans le séquestre provisoire, le MPC devrait étendre cette mesure à l’ensemble des médias présents et actifs en Suisse. Cela signifie qu’il faudrait retirer de l’ensemble des sites Internet tous les articles causant un outrage aux citoyens Khadafi, souligne le MPC».

Génial, non?

Croyez-bien que je ne suis ni sbire ni suppôt ni porte-parole, et si je le suis, c'est à mon insu, je vous le jure Monsieur le Président.

Je n'aime juste pas la censure, ni le bon goût, ni l'amère impression qu'on fait usage sélectivement de la loi.

Quant aux propos de Me Luscher (l'umlaut n'étant plus nécessaire, le Conseiller National PLR jure qu'il ne sera jamais Conseiller Fédéral), ce matin sur nos ondes:

«ô, vous savez le MCG, c'est un peu le miroir de nos faiblesses politiques, nous les partis traditionnels. Si le MCG existe, c'est un peu de notre faute donc, maintenant nous devons vivre avec. (...) Les électeurs leur ont laissé une première chance, il n'y en aura pas deux».

Oui Monsieur Luscher, s'il existe, c'est de votre faute. Et si «vivre avec» est votre seule réponse, c'est effarant.

Quant à votre dernière prédiction, c'est justement avec un telle assurance (mépris?) que le MCG a raflé 17 sièges au Grand Conseil.

 

 

 

27/10/2010

D'accord, il n'y a PAS de censure

Hyene.jpgD’accord il n’y a pas de censure.

Rappel des faits. Le MCG décide d’apposer une photo du guide de la révolution libyenne, Mouammar Kadhafi sur son affiche en vue des votations sur le renvoi des étrangers-criminels, le 28 novembre prochain. Affiche qui devait être disposée dans les espaces réservés aux partis politiques. Un espace dont la responsabilité du contenu incombe au Conseil D'État. Soit.

D’accord il n’y a pas de censure.

Jeudi dernier, notre bienveillant gouvernement décide d’ordonner la modification de l’affiche MCG. Motif: violation de l’article 296 du code pénal suisse. Outrage aux états étrangers. Ainsi soit-il!

D’accord, il n’y a pas de censure, juste un gouvernement bien-pensant.

Dans le même communiqué : notre débonnaire gouvernement tient à préciser à l'attention des médias (nous) et des personnes (vous) que la reproduction de l'image incriminée est passible des mêmes poursuites pénales, quel que soit le support de diffusion. Homme sandwich, tracts, pin's, berlingot de lait, message subliminal, ou serviette hygiénique, quel que soit le support de diffusion.

Tiens étrange, quelques heures plus tard, l’éminence grise du gouvernement François Longchamp déclare: que chacun pouvait bien évidemment exprimer son opinion de la manière dont il l’entendait.«Si le MCG veut distribuer des tracts dans toute la ville sous sa propre responsabilité, c’est son affaire».

D’accord il n’y a pas de censure, mais un homme qui se contredit.

Au lendemain de cette annonce, vendredi 22 octobre, le ministère public de la Confédération décrète le séquestre de l’affiche.

D’accord, il n’y a pas de censure, mais une procureure fédérale suppléante sous cocaïne. Puisque de mémoire, l’administration fédérale n’aura jamais autant été efficace et rapide pour rendre une décision.

Hier, le MCG rétorque que seul un État peut se plaindre d’un outrage, il peut en effet saisir le Conseil Fédéral… Donc en clair: pas question pour le ministère public de la Confédération, ni pour l'exécutif genevois de s'autoproclamer avocat de la Libye. Après vérification: c’est l’article 302, alinéa 2.

D’accord, il n’y a pas de censure, seulement quelques fainéants avocats, qui n’auront pas pris l’effort de dépasser l’article 296. Pour leur défense, c’est vrai, il fallait aller très vite! Eux aussi, ont profité de largesse du fournisseur de la procureure fédérale suppléante.

Et d’en profiter au passage pour citer un autre avocat, sur le plateau d’un autre journaliste valaisan: «L’article 296 du Code pénal est poursuivi d’office» disait-il. Raté Monsieur l’avocat. «Tu ne sera jamais président du Conseil d'État!» disait pourtant déjà sa mère.

Enfin le Ministère public de la confédération reconnaît son erreur, et demande à Evelyne-Widmer-Schlumpf de se charger de l’affaire.

D’accord il n’y a pas de censure, juste des autorités qui s’affolent.

Vous n’avez pas tout compris. Facile.

Des faits. Le Conseil d'État patauge, et la cocaïne coule à flot, autant dans la République qu’à Berne.

Une question: qui de Genève ou de Berne a décidé de s’occuper de cette affaire? On a notre petite idée.

Une option: et si un guide de la révolution libyenne décidait, dans un éclair de génie, pour le coup, avec autant de remous politiques et médiatiques, de s’emparer du sujet?

Le rire de la hyène résonne encore, Eric Stauffer aura réussi son coup. Nous, nous nous sommes rassurés. Ouf de soulagement, il n’y a pas de censure. Juste de l'incompétence, et de l'affolement.

Bookmark and Share

25/10/2010

Jusqu'au bout de la nuit

Editorial Radio Cité Genève, 25 octobre 2010

 

Nuit.jpgJusqu’au bout de la nuit.

«Aux sans-papiers, j’ai toujours préféré ma jument».

Les propos étaient signés Céline Amaudruz, «Amaudruzze» diront ceux venus d'ailleurs. Céline Amaudruz est l'invité du grand entretien aujourd'hui, c'est accessoirement la nouvelle présidente de la section genevoise de l’UDC... ce que l'on appelle le parti agrarien.

Et comme on la comprend, Céline Amaudruz. Elle s’y connaît en terroir: la jeune trentenaire pratique l’équitation. Bon pas sûr que ce soit elle, qui nettoie les écuries. Elle aime le jass, bon pas sûr qu’elle n’y joue pas pour de l’argent, elle est gestionnaire de fortune à l’UBS, et enfin, elle n’est ni xénophobe ni raciste, puisque vous n’êtes pas sans savoir que sa jument, répondant au doux prénom d’Ulisca est d’origine hollandaise, peuple pourtant réputé pour ses mœurs débridées, ses fumeurs de joints, et autres mendiants toxicomanes salissants les belles rues tulipées d’Amsterdam.

La belle Céline est une battante, prête à aller jusqu'au bout de la nuit pour s’opposer à une adhésion européenne, jusqu’au bout de la nuit pour remettre de l’ordre dans sa section genevoise, et quitte même à interdire la Williamine aux réunions, enfin jusqu’au bout de la nuit pour faire adhérer père, mère, amis, connaissances, collègues, inconnus à son parti, et si les morts pouvaient voter, elle irait même les chercher dans l’au-delà.

Son parti, en français, c’est l’Union Démocratique du Centre, en allemand: le Schweizerische Volkspartei, le parti suisse du peuple. Erreur de traduction ou pas, le parti suisse se transforme en Union, le peuple se mue en Démocratie. C’est pas beau ça ?

Bref, je vous le disais, Céline Amaudruz, blanche colombe, n’est pas inquiétée par les crachats des vilains crapauds. Pourquoi ? Parce que ce que l’on dit d’elle est faux. La présidente aime le débat, est prête à discuter, figure de proue même de la démocratie.

Pour preuve, samedi matin, place du Molard, je reçois un prospectus du parti agrarien : organisation d’un débat à Genève entre Fulvio Pelli, président du PLR Suisse, et Christophe Blocher, ancien Conseiller Fédéral expulsé.

Intitulé du débat : Criminels étrangers, Point d’Interrogation, faut-il les expulser ou les intégrer ?

Ça y est, je ne manque pas de m’étouffer du dernier marron chaud ingurgité, je m’étrangle puis le recrache. Malheureusement, Eric Stauffer, traînant au hasard dans le quartier est victime du marron expulsé, il essuie sa veste, m’insulte, puis me menace. Et paf, un recours au Tribunal Administratif pour atteinte à personnalité politique. Mes excuses n’y auront rien fait.

J’en reviens à la lecture de l’intitulé : Criminels étrangers, Point d’Interrogation, faut-il les expulser ou les intégrer ?

Mmmh, devrions-nous intégrer les criminels étrangers ? Leur permettre de gagner leur vie honnêtement, les scolariser, ne pas les marginaliser, offrir des cours de français à Faruk et à Ismir, Maurice, lui pas besoin, il est déjà suisse, mais violeur d’enfants, nous lui paierons donc des vacances aux Philippines.

Je m’emporte, je m’emporte. Exceptionnellement, aujourd’hui, je ne terminerai pas ce discours. Ne connaissant pas les intérêts de la Suisse avec les Philippines, je ne me risquerai donc pas, à fâcher le Conseil d'État genevois. Et je rajouterai:

«A Mouammar Kadhafi et au Conseil d'État, j’ai toujours, moi aussi, préféré ma jument».

Bookmark and Share