30/09/2011

Le MCG ignore-t-il le coût d'un scrutin?

226783600.jpgPolaroïd 17 : 29

Le MCG annonce vouloir annuler le scrutin genevois pour les élections fédérales du mois d’octobre.

Motif: la publicité offerte, selon lui, au candidat PLR Christian Lüscher, prénommé par erreur Christophe Lüscher sur les bulletins de vote. Le Mouvement Citoyen Genevois devrait déposer prochainement un recours, ''en phase de rédaction'' nous dit-on.

Je trouve cocasse que le parti, qui se revendique d'être à l'écoute des genevois, puisse oser penser annuler le scrutin genevois d'une élection fédérale. La raison est simple: combien la petite manoeuvre coûtera-t-elle au contribuable, au citoyen genevois, si cher au parti ''ni gauche ni droite'' ?

Le MCG a pourtant fort bien raison de hurler au scandale. Nul doute qu'on parlera tout autant de Christophe Lüscher que du MCG lui-même. Bravo! En atteste ce présent billet.

27/09/2011

L'erreur de communication de l'Entente genevoise.

h-20-1551550-1243365007.jpgÉditorial Radio Cité Genève, 27 septembre 2011

L'erreur de communication de l'Entente genevoise.

Impossible de passer à côté des publicités de l'Entente genevoise et du Parti Libéral-Radical publiés dans la Tribune de Genève .

La semaine dernière, le PLR accusait le PS de ''refuser d'avoir plus de gardes-frontières à Genève''. Aujourd'hui, l'Entente élargit ses critiques aux Verts et au PS, déclarant que ces partis ''veulent punir les agressions physiques en jours-amende''.

Qu'importe ici de savoir si ces critiques sont fondées ou pas, vous l'aurez bien compris, ce n'est pas le dessein de ce billet. Pourquoi la communication de l'Entente et du PLR est-elle mauvaise?

Une personne se définissant par ''ce qu'il n'est pas'' n'envoie jamais un signal fort. Déclarer ''je ne suis pas comme vous'', ''je ne suis pas comme eux'' dénote souvent (mais pas toujours) un complexe d'infériorité. Ce qui est d'ailleurs le cas aujourd'hui où l'Entente pourrait bien perdre au moins un siège au Conseil National. Pire encore, il pourrait dénoter un manque d'identité propre. C'est ce que beaucoup ont, par ailleurs, dénoncé en accusant le PLR suisse (la droite traditionnelle plus généralement) de n'avoir été que ''réactif'' vis-à-vis de l'UDC, et non considéré comme une force propositionnelle. Se démarquer, c'est essayer d'exister. Oui mais par rapport à.

Il n'est pas certain, non plus, que l'action qui consiste à ''pointer du doigt'' ou stigmatiser un ennemi politique n'accouche de résultats satisfaisants. Il suffit de penser aux qualificatifs plutôt virulents employés à l'encontre de l'UDC ou du MCG. La stigmatisation a souvent été synonyme de victimisation, et donc source quasi ''pavlovienne'' de soutien.

Enfin vulgairement, n'est-ce pas un peu crétin de se payer une campagne de pub à quelques milliers de francs, pour citer à chaque fois le nom de la personne à abattre?

Ceci étant dit, c'est tout autant sot (comme le rappelle Pascal Décaillet) de la part de la gauche de reprocher à la droite, dans un communiqué publié aujourd'hui, de ''n’avoir pas d’autres idées que de s’en prendre à ses adversaires''...

27/06/2011

Les Hauts de Hurlevent

9774.jpgPolaroïd 12 : 41

J’entends encore certains membres du parti démocrate-chrétien et des radicaux hurler lorsqu’il a fallu évoquer une alliance UDC-Entente lors des dernières élections au Conseil Administratif de la ville de Genève.

Aujourd’hui ? Cette même Entente accepterait le ‘‘deal’’ (sous réserve de l’accord des comités directeurs). Enjeu ? Soutien de l’UDC Yves Nidegger à la Cour des Comptes, contre un ticket Christian Lüscher (PLR) – Luc Barthassat (PDC) aux élections fédérales.

Mais quel chemin a donc emprunté le PDC qui, pourtant, avouait déplorer ‘‘cette demi-alliance contre nature qui dénote un certain strabisme au sein du [feu] parti Libéral’’ ? Quelle illumination a traversé le PDC qui refusait l’association avec l’UDC, au nom ‘‘des valeurs’’ qui la séparent du parti blochérien ? Qu’en pense Pierre Maudet, celui-là même qui se disait ‘‘prêt à faire des compromis, mais pas de compromissions’’ ?

Alors c’est vrai, on peut changer d’avis. Ils diront sûrement que les enjeux ne sont absolument pas les mêmes.

Mais de grâce, que ces mêmes personnes arrêtent de clamer ‘‘qu’il n’y a jamais d’alliance de circonstance’’.

 

''Je m'attardai autour de ces tombes sous un ciel serein, suivant des yeux le vol des papillons de nuit sur la bruyère et les campanules; j'écoutais souffler le vent léger sur l'herbe et je me demandais comment on pouvait imaginer que ceux qui reposaient dans cette terre tranquille pussent dormir d'un sommeil troublé''.

10/05/2011

L’été meurtrier. Des roms.

pic.jpgL’été meurtrier. Des roms.

Seul une légère caresse d’un vent venu du nord pouvait encore effacer cette horrible puanteur. La putrescente puanteur de celui qui a fait de son habitat, ses propres fesses. Son jardin ? L’angle d’une UBS ou de la Migros. ‘’Il n’est pas complètement crétin’’, avouera à mots ricanés un homme de passage. Le gnome, visiblement demi homme à en croire sa posture, dérange. ‘’Moi pas avoir argent’’, ‘’Moi enfants’’ sont les seules syllabes qu’il expulsera dans un français approximatif et une lourde logorrhée. La grammaire étant optionnel pour ceux qui auront reçu ‘’ce cadeau qu’est l’école’’, rajoutera le badaud n’ayant apparemment pas détourné son regard de l’horizon. C’est vrai, ‘’leur tenue, tant vestimentaire que physique’’ créent un sentiment d’insécurité. Sans compter ‘’leur problème d’alcool’’, déclarera un illustre porte-parole de la police.

Le conseiller National Christian Lüscher, qui visiblement lit avec attention le Temps, s’offusque des 40'000 francs suisses offerts par la ville de Genève à l’association Mesemrom. ‘’Association de défense et de soutien aux roms de passage à Genève’’, peut-on lire sur leur site internet.

 

Très Cher Monsieur Lüscher.

Affirmer que ‘’le but principal [de l’association Mesemrom] consiste à contester les amendes infligées aux mendiants illégaux et à calomnier les policiers qui ne font pourtant que leur travail’’ est une accusation légèrement approximative.

Je n’oserais remettre en cause, bien évidemment, votre hostilité à ces gens qui harcèlent le bon citoyen, à ceux qui s’enivrent aux frais d’une bourse subtilisée, ou encore la gêne occasionnée par tant de misère urbaine et la descente verticale d’une pupille dilatée sur un homme tronc. Non.

Ne méprenez pas mes propos. Mesmerom joue son propre rôle : ‘’défendre’’. Vous ? Vous attaquez. Les roms sont-ils tous respectueux des lois ? Visiblement pas à en croire l’illégalité de la mendicité dans notre canton. La police outrepasse-t-elle ses droits ? Vous connaissez la réponse.

Je tiens à rappeler que ‘’le problème’’, puisqu’il l’est à vos yeux et aux yeux d’un nombre conséquent d’autres genevois, que la problématique des roms dépasse largement les compétences de la ville de Genève, et probablement de nos autorités fédérales. La solution à cette problématique n’est visiblement pas, pour le moment, légale, à en croire la lenteur des procédures (amendes, poursuites, etc.) mais bien sociale.

Vous offusquer alors de ces 40'000.- me paraît alors relever de l'émergence hirsute et émotionnelle d'une pilosité érectile. Comme l’été.

13/04/2011

Les Libéraux Sont-ils Dépendants?

2960310463_dfc9169d2a.jpgPolaroïd 12 : 14

Les libéraux abuseraient-ils de substances illicites?

Hier, à la question ''quel homme politique suisse vous donne la nausée'', Nathalie Fontanet rétorquait, avec une rapidité déconcertante, laissant à penser que la réponse n'avait pas passé par des neuro-transmetteurs, mais bien par l'épiderme: ''Carlo Sommaruga! ''.

Le même Carlo Sommaruga qu'on retrouvait hier soir sur la plateau d'Infrarouge en compagnie de Christian Lüscher. Ce dernier déclarera dans un argumentaire ayant pu être expulsé par un hippie sous LSD : ''j'estime qu'il y a un devoir civique à devenir propriétaire, parce que cela rend les citoyens beaucoup plus responsables''. On ne manquera pas, nous aussi, à aspirer à la responsabilité civique.

A noter encore la chaleureuse caresse d'Antoine Veilliard, Conseiller Général du canton de St-Julien en Genevois, qui traite l'honnête propriétaire de ''pitoyable Conseiller National''. ''Christian Lüscher est plus utile aux Genevois lorsqu'il est sur des ski nautiques ! '' finira-t-il par inciser sur son blog.

Enfin ce matin, sur nos ondes, Florence Kraft-Babel a proposé d'envoyer les délinquants ''peler des patates aux cantines scolaires'' pour les punir. ''C'est une idée qui me vient à l'esprit au moment où je vous parle''. C'est ce qu'on appelle de la création spontanée!

A en croire ces dernières prises de parole, nul doute que ce n'est pas ''l'Amour de la Suisse'' qui meut les libéraux!

01/02/2011

Antonio H. VS Christian L. VS Pascal D.

001226bb_medium.jpegPolaroïd 13 : 00

Je constate (dans la plus grande des délectations) avec quelle fougue, quelle verve les esprits se sont échauffés suite au billet fortement inspiré, pour ne pas dire inhalé, de mon confrère, Pascal Décaillet sur le voyage du frère Antonio en Tunisie.

Je constate surtout avec quelle maîtrise du machiavélisme dans sa forme originel (celle de Nicolas), le journaliste a suscité la cinquantaine de commentaires sur le profil du Vert genevois.

Bien entendu, celui que certains appellent déjà le Maître, aura eu raison de laisser les langues se délier et les plumes couler, puisque personne ne semble avoir pris le temps de questionner le principal intéressé. Une sorte de Grand Architecte, mais sans compas ni équerres.

 

28/10/2010

Quand le lion dort, la hyène rit

Seins.jpgPolaroïd, 10 : 32

Dans un éclair de génie ou de flair de hyène, le MCG modifie son affiche. «Vous ne vouliez pas du père?», «Je vous livre le fils !».

Et si Mouammar a pris en otage deux ressortissants suisses, le parti d'Eric Stauffer kidnappe les médias.

«Si cette nouvelle affiche entre également dans le séquestre provisoire, le MPC devrait étendre cette mesure à l’ensemble des médias présents et actifs en Suisse. Cela signifie qu’il faudrait retirer de l’ensemble des sites Internet tous les articles causant un outrage aux citoyens Khadafi, souligne le MPC».

Génial, non?

Croyez-bien que je ne suis ni sbire ni suppôt ni porte-parole, et si je le suis, c'est à mon insu, je vous le jure Monsieur le Président.

Je n'aime juste pas la censure, ni le bon goût, ni l'amère impression qu'on fait usage sélectivement de la loi.

Quant aux propos de Me Luscher (l'umlaut n'étant plus nécessaire, le Conseiller National PLR jure qu'il ne sera jamais Conseiller Fédéral), ce matin sur nos ondes:

«ô, vous savez le MCG, c'est un peu le miroir de nos faiblesses politiques, nous les partis traditionnels. Si le MCG existe, c'est un peu de notre faute donc, maintenant nous devons vivre avec. (...) Les électeurs leur ont laissé une première chance, il n'y en aura pas deux».

Oui Monsieur Luscher, s'il existe, c'est de votre faute. Et si «vivre avec» est votre seule réponse, c'est effarant.

Quant à votre dernière prédiction, c'est justement avec un telle assurance (mépris?) que le MCG a raflé 17 sièges au Grand Conseil.