18/10/2013

Salauds d'handicapés

Olivier, Francey, Tribune, GenèvePolaroïd 21 : 22

Pierre Jenni, feu candidat au Conseil d'Etat a raison.

La loi est la loi. Handicapé ou pas. Regardez! Dans mon taxi, une "grande majorité d'entre-eux ne sollicitent pas l'aide du chauffeur et développent une autonomie admirable"! Les autres? "Une petite minorité qui se victimise et fait sentir leur mal-être." Ah! Les pauvres qui s'apitoient sur leur sort!

Pierre Jenni a raison.

Eric Grassien savait à quoi s'il s'exposait "en installant un camping", dit-il. C'est vrai. Vous vouliez quoi? Qu'on lui apporte du Pastis et un écran plasma? C'est "pas cher payé", écrit-il encore, "pour un appartement à Genève". Ben quoi, c'est vrai. C'est pas cher.

Pierre Jenni a encore une dernière fois raison. Il ne va pas se faire des amis. Non. Ses propos sont infectes. Je le dis, je le pense. Qu'importe son intention originelle. Ici.

Commentaires

@Olivier Francey,que voulez vous il y a les vrais handicapés et les faux .C'est exactement la même chose pour les SDF .Mais il est certain qu'un handicapé un vrai, fera souvent preuve d'une obstination qui devrait permettre à tous ceux qui cherchent de l'argent soi- disant pour les aider,de relever leurs manches et travailler .
En Suisse beaucoup n'ont que trop tendance à ne compter que sur les autres!Je ne vise personne en particulier excepté mon regard levé vers le ciel..
toute belle journée pour vous Monsieur et merci pour votre blog

Écrit par : lovsmeralda | 19/10/2013

...non, Jenni ne tient pas des propos infectes, juste réalistes.

Écrit par : mylady | 19/10/2013

Merci au journaliste sérieux que vous êtes de mettre les points sur les "i".
Le propos est abject. Trop de formalisme tue le droit = l'esprit des lois.
Comment peut-on pousser la mesquinerie à ce point de non retour?
Corto a raison de soulever un cas concret, qui montre encore une fois, qu'il y a une justice pour les pauvres et une justice pour les puissants.

Écrit par : lemondeestetrange | 19/10/2013

Rappelons avec force que ce Monsieur, bien que lourdement handicapé, essaye de profiter du système social suisse et surtout genevois alors que son Pays d’origine, la France, se targue de posséder le meilleur système social et de santé du monde.
Pourquoi alors ce citoyen français, qui n’est aucunement suisse, mais qui sait très bien s’y prendre pour faire pleurer le bon peuple genevois, surtout les socialo-crypto-communistes, petits payeurs d’impôts c’est bien connu, ne désire que pouvoir vivre dans le confort à Genève et à nos frais. Cela devient vraiment intolérable.
J’espère qu’après que l’amende de CHF 1000.00 n’aura pas été payée et que les poursuites n’auront pas permis d’obtenir le remboursement de cette somme, que les autorités administratives et judiciaires genevoises appliquent le droit fédéral comme elles le font contre des confédérés et procéderont à sa condamnation judiciaire pour refus d’obtempérer à des ordres de justice et procéderont à l’expulsion pure et simple du territoire suisse de ce parasite.

Écrit par : simonius | 20/10/2013

A quoi sert la hargne ici, en ces commentaires affichée? sinon à ne pas flatter un pays qui mérite mieux...
Aux autorités à faire leur boulot, non?

Écrit par : merlin | 22/10/2013

Les commentaires sont fermés.