20/09/2013

Avec toutes mes considérations

drowning.jpgPolaroïd 00:51


Pas une excuse, certes formelle. Pas une once de responsabilité. Rien. Le mutisme. Aucun plan de crise, pas de plan B. Une communication zéro. Des gorges sèches, des langues râpeuses et des regards vides. Pointés vers ses chaussures. Vernies. 


Pire. Être bref. Et des échéances temporelles comme pour rappeler les failles. En espérant que l'heure n'est-pas aux questions subsidiaires? Sans blague? En lieu et place?  La messe de la gêne et de la peine. Soit.


Difficilement ingérable quand on nous dit d'être bref. Quand on nous dit que les minutes sont comptées. Communication désastreuse. Ils le savent. Pas une excuse. Pas une once de responsabilité. Rien. Mais putain. Nous dire que le temps presse? Nous avouer que le temps n'est pas extensible? Non. Inacceptable. 









 

Les commentaires sont fermés.