26/07/2013

Summertime

Olivier, Francey, Journaliste, TDG, Tribune, Genève, Britney, SpearsPolaroïd 01: 07


Je vous le dis, je veux capturer. C'est mon droit. C'est ma mémoire, c'est ma vie, c'est mon billet et je l'ai payé le même prix. Téléphone portable levé, qu'importe l'embouteillage horizontal et les japements gutturaux, l'angoisse du souvenir perdu me hante. Parfois même, le désir de montrer au monde que "j'y étais" se substitue à la peur de l'oubli. Alors je ne vous laisse pas croire une seule seconde que je fus ailleurs. Moi? Vous n'y pensez pas! Je filme, j'enregistre, je garde, je scelle le moment. Mon moment? Enfin... plus vraiment, parce que je vous le dis, je vous le dégueule. Et alors? Vous me suivez sur Twitter, Vine, Facebook et Tumblr. Vous aviez le choix de me quitter mais vous l'avez refusé. Vous vouliez savoir.

 

Je vous le dis, vous n'avez pas à vous plaindre. A côté des succions de langues qui s'entrechoquent et le pop-corn déchiqueté par des vilaines prémolaires dans une salle obscure, l'objectif haute-définition de mon Iphone 5 apparaît presque comme secondaire. Vous n'avez pas à grogner. J'ai aimé le concert, j'ai vibré. Quand approche l'extase resurgit le monde. Les amis, les anonymes et les autres. Je ne voudrais, en aucun cas, vous laisser penser que j'ai fui le moment présent. Je suis multitâches. Ou alors malheureuse victime de MCT que je rassasie à gros cuillerées d'images et de sons stéréos à faire défaillir n'importe quel ingénieur du son.

 

La fragile membrane qui me sépare de vous dévoiler mon intimité (mes vacances à Paris ou aux Seychelles, mes ébats, mon chien, mes états d'âme sur la peine de mort, le port du voile, l'avortement ou l'affreuse attirance culino-asiate pour les canidés) fleure la brisure. Avouez que vous êtes à deux millimètres de ne pas cacher vos prunelles pour me voir nu. Vous haïssez autant l'exhibition qu'elle ne vous attire. 

 

Je vous le dis. Et vous l'avalez. Vous aimeriez me haïr. Et vous me comprenez. 

 

02:15 Publié dans Musique | Lien permanent |  Facebook