23/06/2013

Studio 54

Olivier, Francey, Journaliste, TDG, Tribune, Genève, Britney, SpearsPolaroïd 04 : 14


Tu n'en est plus à penser avoir raison, tu es bien au-delà. Tu hais. La majorité t'importe peu. Tu dois sûrement avoir raison. Parce qu'au fond, tes idées sont forgées, l'argumentaire répété. La haine des masses, la haine de la bêtise, la haine du populisme. Toi, tu as des convictions, tu as des principes, tu as étudié et écrit. Certains s'efforcent de te signaler que "parfois, si la majorité a parfois tort, la minorité n’a pas toujours raison". Mais tu ne t'en soucies guère, oubliant que paradoxalement, l'inverse étant aussi vrai.

 

Tu dois probablement avoir raison de te battre, même si ce n'est qu'une bataille 2.0. Version réseau social, version pamphlet, version électronique. Et quelques happenings et récoltes de signatures. J'ose imaginer te voir un jour dans la masse, espérant que le réflexe si contestataire ne t'habite plus. Tu auras alors triomphé. Tu feras parti d'eux. Mais ça, tu t'en fous. Pour toi, il ne s'agit pas de gagner, il s'agit de défendre des valeurs, n'est-ce pas?


Les convictions. A mort. Sans se salir. Tu les préfères mortes. Que réalisées. D'accord.

04:16 Publié dans Rien | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

20/06/2013

Le retour de la morale

olivier, Francey, Journaliste, TDG, Tribune, Genève, Britney, SpearsPolaroïd 

Le retour de la morale. 

 

C'est l'impression que donne la direction des Verts, qui a décidé de ne pas traiter à son ordre du jour, ce mercredi soir, de la question d'une alliance avec le Parti Pirate genevois. La cause? Les accointances de l'un des trois candidats pirates au Conseil d'Etat avec le milieu de la prostitution. Exit la question. Sans questions, pas de réponses, ni décision. 

 

Ce n'est pas tant le choix qui pose problème, c'est plutôt la méthode. Pourquoi ne pas laisser les militants se prononcer par eux-mêmes? Non, en amont, on a dit niet.  Aux allures des usuels commentaires? "Quoi? La prostitution, c'est mal. On pourrait encourir d'endommager notre image, ne penses-tu pas? Ou alors "Ben quoi, il y a forcément contrainte. On ne fait jamais ce métier par plaisir." Ah bon? "Ben oui, toi, tu aimerais te prostituer, finir à 5 heures du matin et coucher avec des inconnus..." 


Pour dire vrai, c'est un autre débat. Celui-là que les Verts n'auront jamais empoigné. On a choisi aujourd'hui de se taire et de balayer. Aujourd'hui, les Verts ont une morale. Pardon, une majorité de la direction des Verts genevois a une morale.

11/06/2013

Qui chevauche en silence

Olivier, Francey, Journaliste, TDG, Tribune, Genève, Britney, SpearsPolaroïd 12:21


Ne jamais rompre le fil. Quelles que soient les distances, les haines surannées, les rancunes des abandons de l'aube et les trahisons de la nuit. Pas les vraies, pas les épidermiques. Ils en discutent sous couvert d'ivresse mais se trompent pour la plupart. Elles blessent. On égratigne les cosmétiques, pas la peau.

 

Ne jamais rompre le fil, même si les draps défaits ressemblent à des batailles perdues. On n'oublie pas les mots, on ne délaisse pas les numéros comme on se déleste des feuilles de papiers, griffonnées à l'orée des néons. 


Ne serait-ce que pour différencier l'animal, de l'animal aimant. Hideux et avachi, certes. Mais fidèle.

00:29 Publié dans Rien | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

07/06/2013

Et alors?

olivier, Francey, Journaliste, TDG, Tribune, Genève, Britney, SpearsPolaroïd 00:13

Mais comment ne pas aimer tes commentaires. Toi qui réagit si épidermiquement à chaque sujet d'actualité que tu comprends. Ainsi coulent le fiel, l'indignation, au son du battement de tes palpitations cardiaques. La pression monte, je te comprends. Membres massivement irrigués, si seulement une certaine insatisfaction sociale te faisait parler. Si seulement, tes tripes te faisaient régurgiter quelques syllabes. Dommage que ce ne soit que la bêtise. J'attendais de toi au moins la haine comme carburant.

 

Mais non. Tu as choisi de crier, la salive blanche aux allures de décor de lèvres. Celles-là qui ne cessent de s'écarter pour hurler à la lecture de la première ligne. Parce qu'au final, qu'importe les secondes. Lignes, j'entends. Un seul mot clé et la machine s'emballe, les mots t'échappent, partant du principe que tu les comprends. 

 

Rassure-toi, tu n'appartient au premier cercle, non toi, tu caresses le deuxième. Celui de ceux qui disposent d'assez de connexions neuronales pour faire semblant. Avec pour seul but, de prétendre à montrer que la réflexion a précédé l'action. Ton signet favori, après youtube ou youporn, reste le dictionnaire des synonymes. Pas celui de l'université de Caen. Non, celui de "linternaute.com". 

 

"Et alors", me questionnera-tu. "Oui. Et alors", te rétorquerai-je. Je te donnerai raison. A quoi bon réfléchir.

02:01 Publié dans Rien | Lien permanent |  Facebook

01/06/2013

L'évier

Olivier, Francey, Journaliste, TDG, Tribune, Genève, Britney, SpearsPolaroïd 00 : 23


Douce mélopée des verres, que l'on tintille délicatement avant de s'abandonner à la percussion. On lâche les caresses pour la confrontation. Physique?  Affirmatif. Les masses en mouvement qui s'entrechoquent, l'attraction maladroite des corps avachis par tant de gravité. Entre temps, quelque accolades nocturnes suffiront à rassasier l'animal, avant qu'il ne cède aux moites caresses et aux paillettes couleur rubis. De celles qui s'abandonnent sur le col des chemises. Blanches? Cela va de soit. Toute trace devra disparaître au petit jour. A la paille? Vous plaisantez? Au Kärcher, au dissolvant, au fongicide. On n'aura jamais vu autant un homme vouloir se liquéfier, pour espérer enterrer ses nuits dans un évier, un trou béant au fond d'une baignoire acrylique, à faire pâlir celle de l'hôtel Etap.

 

Le matin venu, nul doute qu'il s'enfournera dans vos bras. En témoignant, la main gauche sur le coeur, mugissant comme un soldat féroce. Avec un peu de chance, il lancera un de ses "je t'aime". Alors blottie, elle rétorquera idiotement par un sinistre glapissement. Alors qu'on aurait préféré qu'elle s'étouffe.