11/06/2013

Qui chevauche en silence

Olivier, Francey, Journaliste, TDG, Tribune, Genève, Britney, SpearsPolaroïd 12:21


Ne jamais rompre le fil. Quelles que soient les distances, les haines surannées, les rancunes des abandons de l'aube et les trahisons de la nuit. Pas les vraies, pas les épidermiques. Ils en discutent sous couvert d'ivresse mais se trompent pour la plupart. Elles blessent. On égratigne les cosmétiques, pas la peau.

 

Ne jamais rompre le fil, même si les draps défaits ressemblent à des batailles perdues. On n'oublie pas les mots, on ne délaisse pas les numéros comme on se déleste des feuilles de papiers, griffonnées à l'orée des néons. 


Ne serait-ce que pour différencier l'animal, de l'animal aimant. Hideux et avachi, certes. Mais fidèle.

00:29 Publié dans Rien | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.