05/05/2013

Et alors?

Olivier, francey, Britney, Spears, Genève, ObamaPolaroïd 23 : 12

Les connivences de caniveau. Celles qui se traitent à la bonne parole, aux idées vraies, au siège du sage, à la raison. Aux alliances, aux chevalières rubis taillés en trois points, aux répartitions de territoire tant qu'on bouffe le dessert. L'abricotine? "C'est pour moi", lancent-ils toutes dents dehors. 

 

Les autres bouffent du bitume. La distribution de muguets, la bénédiction des motards, les manifs au parlophone, la stigmatisation facile, les roses et encore les roses, les ballons ou les abonnements téléphoniques offerts aux premiers connectés. Oui d'accord, les hurlements, les aboiements, les coups médiatiques. Et alors? 

 

Nul doute que ceux qui siègent, le derrière confortablement bien assis, méritent la chaise. Probablement. Ils ne sont pas tous crétins, Dieu soit loué. L'arrogance de la hauteur ne les a tous pas encore atteints. Quant aux autres, ils demeurent les premiers à hurler au populisme. C'est à ça qu'on les reconnaît. Ils ne sont pas plus malhonnêtes que les autres. Ils jugent juste qu'ils n'ont pas besoin de fouler le pavé. C'est tout. Mais c'est déjà ça.


Et à ceux qui se demandent pourquoi préférer les fâchés? Parce qu'ils nous font rêver. Un jour. Jamais. C'est pareil.

Les commentaires sont fermés.