08/09/2012

Quand Bender et Varone partagent tous deux une passion pour les pierres

pic-1.jpgPolaroïd 11 : 16

 

L'information tombe à 10 heures 57 sur un vieux téléscripteur crachotant. Nul besoin d'en préciser la source, elle est limpide comme un torrent. Le message invite à visionner les archives de Canal 9, télévision d'état valaisanne. L'émission? "Croire", c'est son nom. L'invité est un certain Philippe Bender, historien libéral-radical et fils du conseiller d'Etat Arthur Bender (1965-1979). Philippe Bender, c'est aussi celui qui qualifie le parcours politique de Christian Varone de "page blanche".

 

Ironie du sort ― pour celui qui, disons-le, affiche une certaine animosité envers le chef de la police valaisanne ― puisque les deux hommes ont désormais un nouveau point commun (hormis d'appartenir officiellement au même parti): celui d'avoir tous les deux un caillou dans leur valise. A la 38ème seconde de la 5ème minute, Philippe Bender avoue avoir toujours sur soi (ou "sur son bureau à Berne") un "petit objet". Oh, rien de très précieux. Un petit bouquetin en pierre vieux de deux mille ans retrouvé dans une tombe romaine près de Mazembroz.

 

Comme quoi. On peut se détester et partager une passion pour l'archéologie.

 

Les commentaires sont fermés.