03/04/2012

La sertitude

harem.jpgPolaroïd 23 : 08

Je cumule les communiqués de presse, j'arrose. Tout est bon dans l'actualité pour me faire parler, la bave aux commissures de lèvres, je rebondis sur tout et sur rien. Comme les tentatives itératives de m'envoyer dans les draps ou m'enrouler dans ses bras, l'une d'entre elles acceptera bien de m'accueillir, pour une seconde de plénitude ou un instant d'humanité.

J'houspille les passes à 4'000 francs. De ses dents jaunies par une consommation excessive de tabac, elle sourit. Elle. Elle se fait 300 à 400 francs par jour. Les projets de réinsertion dans son pays? Elle les balaie d'une main manucurée. Pas toutes, c'est certain. L'une d'entre elles, sûrement. Une dizaine au bas mot, dit-on.

Qu'importe. Dans le faux ou dans le vrai, dans les ignominies et les vérités, je communique. Je sers la cause. Je sers. Fort. Ma cause.

Les commentaires sont fermés.