12/03/2012

Les frontaliers? Oui. Mais un peu.

camus.jpgPolaroïd 23 : 19

J'essaie de comprendre. Oui, monsieur. De toutes mes forces, je vous le jure. La préférence de nomination aux HUG, ça marche comment? "A compétences égales, nous préférerons un résident local", dites-vous. D'accord. But de la manoeuvre: "rétablir l'équilibre" entre collaborateurs frontaliers et résidents locaux intégrés au sein du tissu social genevois. Soit. Concrètement, comment se déroule le recrutement?

Alors que les postulants résidants sortants de nos écoles se font rares, comment combler la pénurie? Alors que les offres de "frontaliers" sont qualitativement équivalentes (j'imagine, puisque vous les engagez, ou pire, parce que vous comblez les trous), et de surcroît quantitativement plus nombreuses, comment comptez-vous procéder? Désormais que nous sommes en possession des paramètres, comment y parvenir?

Les chiffres sont connus. Vous les divulguez. Deux tiers des responsables d'unités de soins sont frontaliers, alors que la moyenne de l'hôpital est à 50%. Question. Supposons que dans le pipe-line d'entrée aux HUG, deux tiers des postulants sont des frontaliers, comment comptez-vous rétablir l'équilibre? Si 60 infirmiers et infirmières manquent chaque année pour compenser les départs à la retraite (comme l'affirmait André Laubscher, directeur des soins aux HUG), comment comptez-vous privilégier des résidents locaux, à compétence égales?

Dites-moi, par pitié, comment vous comptez procéder. Pour ne pas imaginer, un jour, qu'à compétences égales, vous choisirez la compétence inférieure. Parce qu'elle est résidente locale. Ce serait inimaginable, non?

Commentaires

Bien vu monsieur Francey. Je crois qu'ils feront appel à leur ponte de la xénophobie en la personne d'Éric Stauffer, qu'en pensez-vous ?
Et quid des mauriciens qui sont formés pour des coûts moindres afin d'être engagés en Suisse ? Cette information est sortie juste après ce scandale de préférence nationale. Il y a anguille sous roche...

Écrit par : Grégoire Barbey | 13/03/2012

^^ entièrement d'accord rien à ajouter. Récupération planifiée pour 2013, on peut se poser la question.

Écrit par : Fabien Wulff-Georges | 13/03/2012

Débrouillez vous pour valoriser la compétence locale, rien à ajouter à part ça! joli billet

Écrit par : faire part | 14/03/2012

Les commentaires sont fermés.