Ce n'est pas le problème d'Eric Bertinat. Mais c'est un peu le notre.

2508635849_1.jpgPolaroïd 12 : 18

Le chef de groupe UDC au Grand Conseil était, hier soir, l'invité de ''Genève à Chaud'' sur Léman Bleu, invité à débattre de sa proposition d'ancrer dans la loi genevoise, l'interdiction de la prostitution à moins de 500 mètres d'une école. A la question ''mais où déplacer la prostitution? '', Eric Bertinat répliquera: ''ce n'est pas mon problème''. ''Ailleurs''.  ''Ce n'est pas moi qui vais vous dire où la mettre''.

Ces propos sont tout simplement ahurissants. Qu'un élu ne se préoccupe pas des conséquences de ses actions politiques, qu'il estime que c'est aux ''autres'' de se soucier des répercussions de ses décisions, est une attitude, à mon sens, irresponsable.

Parce que, si ce n'est pas le problème d'Eric Bertinat, c'est en tous les cas, le notre.

Commentaires

  • Je ne comprends pas pourquoi l'UDC n'a pas pensé à plutôt déplacer l'école? Plus simple... Ou même la supprimer!

  • Quand va- t- il déplacer les montagnes que l'on voie la mer.

  • fausse approche, mon frère!

  • "Qu'un élu ne se préoccupe pas des conséquences de ses actions politiques, qu'il estime que c'est aux ''autres'' de se soucier des répercussions de ses décisions, est une attitude, à mon sens, irresponsable."

    Ce n'est pas une attitude plus irresponsable que celle des élus qui laissent tapiner - et tout ce qui va avec - à proximité des écoles sans se préoccuper des conséquences de leur inaction politique.

Les commentaires sont fermés.