30/09/2011

Le MCG ignore-t-il le coût d'un scrutin?

226783600.jpgPolaroïd 17 : 29

Le MCG annonce vouloir annuler le scrutin genevois pour les élections fédérales du mois d’octobre.

Motif: la publicité offerte, selon lui, au candidat PLR Christian Lüscher, prénommé par erreur Christophe Lüscher sur les bulletins de vote. Le Mouvement Citoyen Genevois devrait déposer prochainement un recours, ''en phase de rédaction'' nous dit-on.

Je trouve cocasse que le parti, qui se revendique d'être à l'écoute des genevois, puisse oser penser annuler le scrutin genevois d'une élection fédérale. La raison est simple: combien la petite manoeuvre coûtera-t-elle au contribuable, au citoyen genevois, si cher au parti ''ni gauche ni droite'' ?

Le MCG a pourtant fort bien raison de hurler au scandale. Nul doute qu'on parlera tout autant de Christophe Lüscher que du MCG lui-même. Bravo! En atteste ce présent billet.

Commentaires

Faut-il un juge , un procureur, des greffiers, et quelques huissiers engagés à plein temps afin de "traiter" une quasi inflation de plaintes émanant des "leaders" du parti de la police, et concernant des sujets aussi graves que l'utilisation de l'espace publique sans autorisation, un bug concernant le prénom d'une star du ski nautique, d'une contre-plainte d'un policier qui ne s'est pas suffisamment exprimé dans les quartiers "nord" et qui s'autorise à insister sur le bien fondé de sa politique culturelle et sportive auprès d'un quidam social qui passe là forcément pas par hasard, qui cherche la merde.
Je croyais naïvement que le cirque avait quitté Plainpalais, et que les fauves nés de mère domestiquées étaient gentiment rentrés dans l’hémicycle , pour assurer le spectacle sous le regard de l'Auguste et du Clown Blanc afin d'assurer une traversée de la rade aux "prochains" éléphants.

Écrit par : briand | 30/09/2011

La rédaction des bulletins de vote a-t-elle été rédigée par un fonctionnaire étranger ou par un fiéfé plaisantin ? Christian Lüscher étant si connu à Genève, comment se fait-il qu'une telle erreur passe, surtout qu'un bon-à-tirer a été validé par un chef de servivce. S'agit-il d'une blague, car Christophe... ce prénom célèbre outre-sarine ne vous dit-il rien ? Quoiqu'il en soit les fournitures de vote ne peuvent contenir aucune erreur et la démarche de notre trublion Eric n'est pas si critiquable, c'est au service de votations de juger de la portée de l'erreur.

Écrit par : Mygalon | 01/10/2011

La vérification des identités des candidats incombe au service des élections mais le bon à tirer est aussi signé par le responsable de la liste, soit le secrétaire du PLR. Il n'y a que deux noms sur le bulletin ; c'est donc une erreur impardonnable que d'avoir laissé passer cela et c'est le PLR qui devrait prendre à sa charge le coût supplémentaire qu'elle a occasionné. À part cela, ce n'est pas parce que cela pourrait engager des frais supplémentaires qu'une violation pareille de la loi doit être tolérée. Imaginons un instant que Lüscher soit élu. Le Conseil d'Etat, lors de la validation de l'élection, devrait déclarer élu Christophe Lüscher, ce qui montre bien que l'élection est faussée de par un matériel de vote ne comportant pas l'identité réelle d'un candidat.

Écrit par : Urs Anker | 01/10/2011

Les commentaires sont fermés.