30/08/2011

Les exquises substances.

800px-Billard.JPGPolaroïd 14 : 50

Ce serait quand même délicieux que le Mouvement Citoyen Genevois ait raison.

Qu'un fils de diplomates cherchant à se sustenter d'exquises substances réussisse à réveiller de sa torpeur bernoise notre ministre des affaires étrangères. Qu'il suffise d'un fait divers relaté par la presse et d'un email envoyé à trois mille fonctionnaires internationaux pour enclencher la machine. Que la genevoise de coeur prenne son stylo pour rappeler à quel point notre ville est ''un pilier important de la politique étrangère de la Suisse'', nous remémorant au passage, que les ''fils de'' n'ont pas tous le même poids. Que ce même fils de diplomates, outre une couverture dans l'Illustré, par une sublime chaîne causale, fasse expulser des hommes en uniforme de la bouche de la Conseillère d'Etat, dont on se demande toujours si elle était douée en arithmétique ou si son nouveau porte-parole excelle dans le rattrapage de lapsus.

Qu'enfin, l'été se termine.

Que l'activité brûlantes des rotatives et des vieux Neumann n'aient qu'à crachoter qu'un seul et unique mot: l'insécurité.

Commentaires

La police ne communique pas sur ce fait divers, ce n'est pas le cas du parti de la police.

Écrit par : briand | 30/08/2011

Désolé pour la remarque, mais tous les fonctionnaires internationaux qui travaillent à l'ONU ne sont pas des diplomates, forcément.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 30/08/2011

@ Briand: En effet.

@ Victor Dumitrescu: Vous avez parfaitement raison. N'empêche que l'email destiné aux collaborateurs de instances internationales s'était basé sur le dit fait-divers...

Écrit par : Olivier Francey | 30/08/2011

Les fonctionnaires internationaux sont des diplomates, couverts par la Convention de Vienne, au même titre que les fonctionnaires diplomatiques des États.

Écrit par : Urs Anker | 30/08/2011

Ce n'est pas l'agression qui a motivé la réaction de MCR, ni même le mail sur l'insécurité, qui n'était pas le premier, j'en ai vu passé une demi-douzaine depuis une dizaine d'années, sur les cambriolages de villas ou autres. C'est le traitement qu'en a fait la presse en Une, qui a obligé les politiques a réagir. C'est la presse qui a monté en épingle cette affaire, comme elle ne le fait pas des agressions envers des citoyens lambda.
Il parait paradoxal que le parti des flics et de la sécurité miraculeuse sorte cette affaire qui semble relativiser leur fond de commerce sur l'insécurité genevoise. Au fond, ce que dit Stauffer (et ses informateurs gendarmes) c'est que ce jeune homme était dans son tort, puisqu'il voulait acheter des substances illégales. Dans la bouche d'un Stauffer qui prétend renvoyer dans des cercueils les braqueurs lyonnais, il n'est pas très étonnant qu'il estime normal de risquer sa vie, un tabassage en règle et d'être jeté au Rhône à moitié assommé pour avoir voulu se rouler un pétard. C'est plus étonnant dans l'esprit de défenseurs de la loi et de l'ordre, censés faire la différence entre une infraction et un crime...
Mais ce que démontre ce nouveau scandale MCG, c'est la haine viscérale qu'éprouve ce parti pour tout ce qui lui parait privilégié: bonne société libérale, intellectuels, frontaliers, diplomates ou fonctionnaires internationaux... Comment on appelle ça déjà ?

Écrit par : Philippe Souaille | 30/08/2011

Les commentaires sont fermés.