11/06/2011

Sommaruga, Rielle et Zysiadis ou l’art de faire du bateau

shapeimage_1.jpgPolaroïd 23 : 28

Je sais, je me faire insulter. Mais je me réjouis de les entendre sur ce sujet.

Pour tout vous avouer, je ne suis ni pro ni anti palestinien. Pour tout vous avouer encore, je n’y ai jamais foutu un seul de mes pieds. Un peu plus du côté de la frontière libano-israélienne. Un peu plus du côté israélo-libanais. Y compris dans les camps palestiniens.

Enfin, pour tout vous avouer, je me pose beaucoup de questions quant à cette flottille poétiquement intitulée ‘’Freedom Flottilla II’’, escapade humanitaire composée, à ce jour, de 20 bateaux représentant 20 pays.

Qu’on souhaite ‘’libérer’’ la Palestine, que ses affinités avec les choix du gouvernement israélien se rapprochent de zéro, ne me posent aucuns problèmes. On est encore libre de défendre les causes qu’on veut, y compris celle de vouloir faire du bateau ou de vouloir cesser de rembourser le dépistage du cancer du sein pour les femmes. On s’en fout, on nous rembourse le dépistage du cancer de la prostate.

Revenons à nos moutons blancs.

Si j’ai bien compris, parmi les moussaillons de cette flottille helvétique: quelques conseillers nationaux, à savoir Joseph Zysiadis (POP), Carlo Sommaruga (PS) et Jean-Charles Rielle (PS). On l’aura bien compris, le geste est symbolique. 4'000 tonnes d’aides humanitaires ne sauveront pas le peuple palestinien des misères qu’il endure. ‘’Pourquoi ? Comment ?’’ n’est pas le sujet de ce présent billet. Leur but ? Dénoncer le blocus de Gaza et réaffirmer la souveraineté des palestiniens sur leurs territoires. D’accord.

Vous me direz : ‘’c’est mieux que rien’’. Je vous l’accorderai sans concessions. Non, ce qui me dérange, c’est la présence de nos trois conseillers nationaux. C’est vrai, à titre individuel, ils sont encore libres de défendre n’importe quelles causes. C’est vrai également, on peut, tout à fait, aussi symboliquement expulser une fois par année ou deux, notre indignation.

C’est juste que j’ai beaucoup de peine, en général, avec les gens qui défendent 160'000 causes par année. Comment peut-on sauver la Palestine et, dans le même créneau horaire, voter la sortie du nucléaire, le droit de recours, et les bilatérales III ?  Soit on s’engage pour ‘’libérer la Palestine’’ (comme si le conflit israélo-palestinien se résumait à cela) et on arrête de siéger à Berne, soit on s’occupe de ce pourquoi on a été élu.

De un, je pense sincèrement, et s'il s'agit du but, qu’il y a beaucoup mieux à faire pour aider le peuple palestinien, ou la pacification israélo-palestinienne. A Genève, terre d'accueil de l'ONU et au parlement, par exemple. De deux, l’activité qui consiste à monter sur un bateau frôle l’opportunisme politique. Mais, je réitère: je me réjouis de les entendre sur ce sujet.

Commentaires

Eh eh, c'est sûr ça, des politiciens qui se battent pour des causes qui dépassent le petit périmètre helvète, ça dépasse toute l'image qu'on peut avoir d'un bon politicien comme vous l'êtes. Bien sérieux, bien restreint dans son travail de politique.

Plutôt que de regretter l'action de vos collègues sur votre petit blog, on aimerait aussi vous voir vous engager pour des causes importantes qui dépasse votre petit périmètre.

Mais ça, les mots engagements et causes, je ne sais si sous vos latitudes, vous connaissez. Au moins ces 3 politiques vous aideront peut-être à prendre un peu de hauteur, après tout, laissez-vous inspirer.

Écrit par : Julien Cart | 11/06/2011

@ Julien Cart: Merci du commentaire sur mon petit blog.

Pour votre information, je ne suis pas politicien, mais journaliste. Je vous invite donc, très amicalement bien sûr, à vérifier vos informations.

Concernant l'essence de votre remarque, et pour autant qu'elles soient encore valides, je tiens juste à relever que:

1) un certain nombre de nos concitoyens ne comprennent pas la démarche de nos trois élus fédéraux, et que l'opportunisme apparaît encore souvent parmi les motivations suggérées.

2) je pense toujours qu'il y a mieux à faire pour aider le peuple palestinien, entendez par là, en terme d'efficacité.

Quant à la hauteur? J'y songe, j'y songe.

Très amicalement, Olivier Francey.

Écrit par : Olivier Francey | 12/06/2011

mes propos sont les mêmes, que vous soyez politique ou journaliste...

Écrit par : Julien Cart | 12/06/2011

@Olivier Francey
BRAVO ! Nous sommes plusieurs à penser comme vous.
@Julien Cart
...petit, petit ... A propos, vous vivez où à ne pas savoir que Olivier Francey est journaliste ...

Écrit par : amb | 12/06/2011

Olivier Francey est le pseudo de Pascal Décaillet, quand il n'a pas le temps de soigner ses articles!

Écrit par : fédor | 12/06/2011

C'est quoi votre solution éthiquement défendable au drame de 63 ans des Palestinens (qui méritent une majuscules comme pour tous les noms gentilés !) survivants M. Pascal Décaillet ?

Merci.

Écrit par : Brigitte | 12/06/2011

@ Brigitte: je le répète, je ne suis ni pro ni anti Palestinien. Je dis simplement que résumer le conflit israélo-palestinien à un peuple opprimé par un Israël tortionnaire relève de la pure vulgarisation et d'une profonde méconnaissance du conflit, de son histoire. La réalité est légèrement plus complexe.

Ne méprenez pas mes propos, le sujet de ce billet porte sur l'efficacité de la démarche de nos trois conseillers nationaux. Quel est le but visé? Est-il atteint? La démarche est-elle la meilleure?

Bien à vous, Olivier

Écrit par : Olivier Francey | 12/06/2011

En tant que vieille militante pro-palestinienne (mais) réaliste, je vous concède que je suis, hélas, persuadée, que cette flottille non plus ne passera pas.

Et qu'on pourrait mieux utiliser l'argent récolté

Car ce serait la fin de la crédibilité de Tel Aviv, le "socialiste" Barak inclus.

Mais vous ne répondez pas à ma question

Savez vosu seulement que ce n'est pas 33, mais seulement moins de 24 voix sur 56 qui ont voté LIBREMENT la recommandation 181 du 29 novembre 1947 ? Ce que ne souligne pas de nombreux "experts" , conférenciers et autres "historiens"

Les sionistes ont, entre autres, acheté des voix pour obtenir se cachesexe qu'ils n'avaient aucune intention de respecter

Même le toujours paradoxal sioniste Benny Morris l'a écrit.

Avez vous lu le très intéressant livre critique « De leurs socs ils ont forgé des glaives » de l'historien luxembourgo-usaméricain et "Juif non juif" Arno J. Mayer (618 pages, plus annexes, chez Fayard - Mars 2009)

Écrit par : Brigitte | 12/06/2011

Bonjour Brigitte,

Puisque vous nous conseiller de lire Benny Morris, sachez que ce même Benny Morris a refuté lui-même ses propres théories dont vous vous gargarisez. Je vous conseille de lire cet article récent, malheureusement en Anglais. Si vous êtes si certaine de ce que dit Benny Morris, vous allez être très très très surprise.

http://nationalinterest.org/commentary/exposing-abbas-5335


@ Francey:

Savez-vous qui est Ahmed Jibril. Syrien pro-palestinien fondateur du FPLP de Syrie qui organisait la 1ère Flottille et maintenant...http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/06/07/97001-20110607FILWWW00534-syrie-quatre-palestiniens-tues.php
Sûrement un complot...
Je espère que nos trois marins d'eau douce suisse ne soutienne pas aussi la révolution syrienne. Ce serait quand même absurde...

Écrit par : Bibi | 12/06/2011

Les commentaires sont fermés.