12/05/2011

''Je trouve cette question débile'': Eric Stauffer.

images.jpegPolaroïd 08 : 09

Mémorable moment de radio ce matin sur nos ondes.

A la question ''pourquoi ne vous présentez-vous pas au Conseil National: peur de n'être pas assez compétent?'', Eric Stauffer répondra : ''je trouve cette question débile !''.

Marc Bonnant, invité sur un tout autre sujet, a probablement du s'étrangler en assistant à l'expulsion du mot.

Piqué à vif à 07h07, ce fût difficile pour le président Ad Eternam du Mouvement Citoyen Genevois d'avoir de l'humour. De toute façon, le journaliste pose des questions débiles.

Commentaires

Le fait est que la question est réellement débile.

Écrit par : Eastwood | 12/05/2011

@ Eastwood.

Dans le même, je tiens à vous rappeler que d'autres prétendants au CN dans le passé y avaient renoncé, ne se sentant pas capabale d'en assumer le poids.

Contrairement à vous, je trouve la question fortemment pertinente, et sa réponse tout autant révélatrice. Et l'humour n'aura jamais tué personne.

Amicalement, Olivier.

Écrit par : Olivier Francey | 12/05/2011

La question contient une insinuation négative. Ensuite peu importe la réponse, les auditeurs retiendrons "pas assez compétent". J'ai un peu de peine a y trouver de l'humour, dans un cadre de travail ce serait même considéré comme du mobying.

Ou alors si on veut vraiment être angélique, pourquoi ne pas aussi considérer la réponse de Stauffer comme de l'humour ?

Écrit par : Eastwood | 12/05/2011

@ Eastwood.

Pour aller à Berne, il faut être compétent sur des dossiers qui dépassent largement les thématiques genevoises du MCG. C'est un reproche qui est souvent fait au président du MCG. Je tenais à rappeler cette critique, sans pour autant insinuer qu'Eric Stauffer n'était pas compétent, ce n'est pas à moi de juger, dans le cadre de cet interview.

La question était volontairement effrontée, mais pas méchante. Nul doute qu'Eric Stauffer ne soit armé d'humour.

Olivier.

Écrit par : Olivier Francey | 12/05/2011

La question n'est pas forcément "débile", mais elle constitue belle et bien une attaque personnelle, à laquelle j'aurais répondu de façon moins polie.

Écrit par : djinius | 12/05/2011

@ Olivier Françey

Aucune sympathie pour le personnage Stauffer, mais si vous aviez voulu posé la question pertinente de la non-compétence sur certaines thématiques, il aurait fallu phraser cela autrement (exemple - "votre non-candidature pour Berne peut elle s'expliquer par le fait que votre parti ne semble pas avoir de programmes précis sur nombres de thématiques importantes au niveau fédéral, et que donc vous considérez ne pas pouvoir être efficace là-bas?"

Votre phrase est un peu de la provoc gratuite - on la comprend comme "tu vas pas à Berne, parce que t'es pas bien malin, hein?". Et donc la réaction de Stauffer est assez appropriée.

Écrit par : Amusé | 12/05/2011

Une phrase journalistiquement déontologiquement correcte, se serait articulée comme :

"Pouvez-vous expliquer pourquoi vous ne présentez pas votre candidature au Conseil des Etats"

Et à ce propos, quel est le nom de ce journaliste que apparemment se torche du code de déontologie de son métier ?

Écrit par : djinius | 12/05/2011

je trouve en effet la question débile. Eric Stauffer est Conseiller administratif élu d'Onex, député et Président du MCG. Il serait assez débile de sa part de se présenter encore au Conseil national. D'autant plus qu'il avait stigmatisé à l'époque Robert Cramer pour être à la fois à un exécutif et aux Chambres fédérales.

Ce n'est donc pas de la modestie, mais du respect pour les électeurs qui l'ont élu au Conseil administratif d'Onex.

Écrit par : Andres Gomez | 12/05/2011

Vous avez attenté à l'honneur de Sa Majesté le Roi des C...ulturistes !
M. le Journaleux, vous serez donc bastonné et pilorisé en Place du Molard, peut-être même entarté publiquement, aux fins de repaître le bon peuple de sa vindicte anti-intellos.
Je me demande ce qu'il adviendra le jour où, avec sa jolie cravate jaune, il sera devenu pour de bon le roi des c...itoyens. Parce que cela risque fort d'arriver un jour, vu le nombre alarmant de concitoyens qui l'élèvent au rang d'idole.
Ceci dit, à moi, il me semble que la question de la compétence, ce devrait être la question sine qua non à poser à tout politicien prétendant à un poste à responsabilité.
Etes-vous compétent ?
La 2ème étant :
Prouvez-le expliquez-nous votre CV, vos études, vos expériences professionnelles, vos réussites et vos échecs ?
Bref moins votre programme, dont tout le monde sait qu'il n'engage que ceux qui y croient, que le talent et le professionnalisme que vous mettrez à le réaliser. Un peu comme un entretien d'embauche, donc, puisqu'en tant que contribuables, nous sommes à la fois ses employeurs et ses clients...
Je vois bien un candidat à un poste de cadre, dans un entretien d'embauche, répondre à un délégué du personnel également actionnaire majoritaire de la boîte: "Je trouve cette question débile!". Il aurait sans doute un franc succès.

Écrit par : Schrek | 12/05/2011

@djinius: Merci d'aborder la déontologie!

La question exacte fût: ''pourquoi ne vous présentez-vous pas au Conseil National, vous ne vous estimez pas assez compétent ou vous vous préparez pour la course au Conseil d'Etat dans deux ans? ''.

Quant à votre dernière question, j'y réponds. Moi même.

Écrit par : Olivier Francey | 12/05/2011

Les commentaires sont fermés.