16/04/2011

De la critique en général

pic-1.jpgPolaroïd 00 : 39

De la critique en général.

Expulser un assemblage de syllabes dans un micro pour dire quoi ? Pour qui ? Dans quels sombres desseins ? ‘’Trop de politique’’ revendiqueront certains, ‘’peu concernant’’ expulseront d’autres. Ils auront raison, les uns comme les autres. Les gosiers ne seront jamais repus. Les estomacs vides, crieront famine. Et pourtant, dans ce tumulte, dans l’écho d’échos de voix anonymes, certaines autres pourront s’exprimer. Jamais les bonnes, mais qu’importe. Le doute quasi permanent, l’angoisse du mot, l’incertitude de la phrase, les affres de l’erreur.

Qu’importe.

Qu’importent les critiques, les vexations, la hiérarchie, les habitudes, le salaire, le confort. Qu’importent les ‘’amis’’, virtuels ou pas, qu’importent les statistiques, les audiences, les regards et la salive.

Seul. Mieux que misérablement attaché au sentiment d’appartenance. Rassurant, confortable, doux et liquoreux.

00:43 Publié dans Rien | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.