17/03/2011

La fidélité et l’opportunisme

page1-390px-Haget_-_Maladie_du_coït.djvu.jpgÉditorial Radio Cité Genève, 17 mars 2011

La fidélité et l’opportunisme.

Les deux termes ne sont pas stricto sensu antinomiques. On peut parfaitement ne désirer que le même corps, tout en variant les positions, pour seule et unique condition qu’elle satisfasse notre propre personne. Vous avouerez Mesdames, que votre compagnon a beau vous satisfaire, c’est sans doute dans le but de se satisfaire lui-même, un jour ou l’autre, d’une façon ou d’une autre.

L’actualité nous donne de bonnes raisons de croire que l’opportunisme est revenu à la mode.

Prenez pour exemple, la catastrophe nucléaire japonaise. Il aura suffi de quelques radiations et d’une seule dizaine de milliers de morts pour que Doris Leuthard ordonne un moratoire sur la construction de nouvelles centrales nucléaires. Comme s’il suffisait d’un événement, certes tragique, pour que les consciences s’éveillent.

‘’Facile’’ me direz-vous. Prenez une bonne demi-douzaine de femmes en burka, ajoutez-y un peu d’UDC, quelques médias, et Jean Romain, député au Grand Conseil, vous pond un texte sur l’interdiction du costume religieux sur la voie publique.

On aurait presque envie de rajouter: espérons que des jeunes filles ou garçons prépubères se fassent un peu caressées par un type rencontré sur internet, pour que Berne n’ordonne la création d’une véritable task-force du web.

L’exemple peut être dupliqué à l’infini. L’homme politique sert le citoyen, et le citoyen réagit à l’actualité. Sans compter que le mandat de la bête est à durée limitée, il se peut bien qu’il décide de pencher pour un dossier, mois épineux qu’un autre.

L’opportunisme, est parfois plus éthéré.

La Gauche qui s’offusque des relations contre nature entre les libéraux et l’UDC. La Droite qui fustige la Gauche de s’acoquiner avec son extrémité. Le MCG qui tire à gauche et à droite tout en prétendant n’être ni sodomite ni homosexuel, tout au plus libertin. Nuance.

Enfin le parti Démocrate Chrétien, ou plutôt celui qui l’incarne sur les bus, à la télé, ou sur un badge qui déclarait que ‘’s’allier à l’UDC n’était pas un dogme inébranlable’’ pour des ‘’raisons mathématiques’’… pour ajouter un peu plus tard ‘’qu'il écartait d’emblée toute idée d'alliance de circonstance avec l'UDC’’. C’est vrai, pour sa défense, que seuls les idiots ne changent pas d’avis.

En clair, tout le monde fricote avec tout le monde. Mais se transforme un vierge effarouchée lorsque les autres se rendent coupable du plus grand des péchés : le coït.

Vous me ferez remarquer et vous aurez raison, qu’il n’y a nulle trace de fidélité dans cet exposé.

Et bien, je vais vous le dire. La vrai fidélité : c’est celle de ses amis, qui après avoir constaté à quel point vous étiez opportunistes, le sont toujours.

07:56 Publié dans Rien | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.