16/03/2011

De l'immoralité d'abattre les morts

Juan_de_Juanes_003.jpgPolaroïd 12 : 55

On croit rêver!

On l'apprenait hier soir, 21:39 de l'agence Decaprod: la section Ville de Genève du PDC ouvre une procédure d'exclusion envers l'ex-rival ''candidat à la candidature'' de Michel Chevrolet à la course à l'exécutif, Didier Bonny.

Pêché du sujet? La traîtrise, le coup fourré, la perfidie*.

Qu'on le pende tout de suite pour avoir osé égratigné le Roi!

Qu'on l'expulse, celui qui aura blasphémé, conspué et œuvré dans la lumière des caméras!

On remarquera juste que Didier Bonny a eu l'honneur de s'exprimer après l'annonce des résultats. Pas évident pour l'homme, il est vrai, d'avoir rongé son frein autant de temps.

La section Ville de Genève du parti démocrate chrétien doit avoir raison: on ne tire pas sur les morts. C'est mal.

 

(*avoir déclaré lundi soir sur le plateau de Genève à Chaud: Je ne suis pas surpris par le score du PDC mais par celui de Michel Chevrolet. Je me dis que si ça avait été moi, j’aurais peut-être été élu. J’aurais en tout cas fait aussi bien que lui).

Commentaires

On vient de détecter des ondes sismiques au cimetière de Collonge-Bellerive.

Une ancienne grande figure du PDC genevois a dû se retourner dans sa tombe.

Écrit par : Antoine B | 16/03/2011

Pour l'avoir relativement bien connu, il aurait en tout cas amèrement regretté que les médias ne fassent plus leur travail comme avant et s'engouffrent dans la brèche sensationnaliste, tête baissée, avec autant de préjugés, sans connaître quoique ce soit de cette affaire...

Écrit par : Vincent Maitre | 16/03/2011

@ Très Cher Vincent Maître,

S'il y a effectivement acte délictueux plus grave, il serait judicieux de rétablir la vérité. Veuillez croire que je serais le premier à le faire.
Et à vous d'en informer les médias, je vous rappelle que les électeurs votent le 17 avril prochain.

Si tel n'est pas le cas, je crois, au contraire, qu'il est du devoir des médias d'en parler.

Bien à vous, Olivier Francey

Écrit par : Olivier Francey | 16/03/2011

Cher Vincent M.,

Michel Chevrolet n'a-t-il pas pendant plusieurs années fait partie de ces médias adeptes du sensationnalisme et du futile !?

Blague à part, je crois que les observateurs politiques regrettent le fait qu'une personne soit sanctionnée alors qu'elle fait valoir son point de vue.

Je vous rejoints éventuellement sur un point. Il me semble effectivement que les alliances contre nature post-électorales soient bien plus inquiétantes ou sensationnelles que les querelles internes du PDC - Ville de Genève.

Écrit par : Antoine B | 16/03/2011

Le problème n'est pas simple. Et Monsieur Bonny joue un vilain tour à son parti. Mérite-t-il ou non d'être sanctionné, c'est une autre question.

Toutefois, objectivement :

1) Son parti accuse un revers. Ce n'est pas assurément pas le bon moment pour en "ajouter une couche". Cela pouvait se régler après les élections.

2) Il n'est pas sûr que M. Bonny aurait fait mieux. Qui nous dit que M. Chevrolet, par son engagement, n'a pas au contraire sauvé un parti qui n'aurait pas fait le quorum avec un autre candidat ? Personne ne peut le dire, ni le contraire d'ailleurs.

3) Il n'en demeure pas moins que le PDC a reculé dans plusieurs communes, pas seulement à Genève, mais à Carouge, à Vernier où il disparaît, à Lancy où il s'effondre, à chaque fois avec une campagne coûteuse et très visible, surtout sur les panneaux d'affichage. C'est un mouvement général, puissant. Je ne crois pas que M. Bonny aurait changé la donne. Au contraire, un candidat très centriste comme lui aurait entraîné un effet pire, puisqu'on constate que ce sont les centrismes qui ont reculé...

Écrit par : Andres Gomez | 16/03/2011

Cher Monsieur Francey,

J'apprécie votre réponse et vous en remercie.

Cependant, parler d'acte délictueux me paraît exagéré. C'est déjà donner trop d'importance à cette affaire.
Nous sommes bien loin de "querelles internes", comme M. Antoine B. et d'autres médias semblent le penser. Tout au plus, s'agit-il de se pencher sur une question soumise à la présidence et que l'association PDC Ville de Genève aura à trancher en définitive.

Quant à l'information à donner aux médias, il n'a jamais été question d'étouffer cette affaire, ni même d'en dissimuler le moindre fragment.

Pour informer les médias de quoique ce soit, encore faut-il avoir de la matière et donc que la présidence du PDC Ville, dont je fais partie, ait pu en discuter et permettre à Didier Bonny de faire valoir son droit d'être entendu. Ce qui n'a pas encore pu être le cas, puisque cette information est tombée en ma possession tard hier soir.

Les médias seront informés aussitôt que cette affaire aura été traitée objectivement et sans préjugés par les organes du PDC.

Ne confondons pas vitesse et précipitation

@ M. Antoine B.: Personne n'a encore été sanctionner...

Et d'aucuns admettront que ce n'est pas dans les habitudes du PDC de sanctionner quelqu'un pour avoir fait valoir son point de vue.

Enfin, Michel Chevrolet n'a strictement rien à voir avec cette affaire. Rassurez-vous, il n'a d'ailleurs aucun pouvoir de "vie ou de mort" sur un membre, quel qu'il soit. Comme dans toute association, l'assemblée générale est l'organe suprême et, donc, compétente pour se prononcer sur une éventuelle exclusion d'un de ses membres. L'accusé de vengeance personnelle est hors de propos.

Avec mes mes meilleures salutations.

Vincent Maitre

Écrit par : Vincent Maitre | 16/03/2011

Pour ma part je considère que si son agonie a débuté il y a déjà longtemps, Monsieur Didier Bony s'est suicidé lui même sur Léman bleu lundi soir. En effet, parfois le ridicule tue.

Écrit par : Bonsens | 16/03/2011

Certains ont tué pour moins que ça ??? Oh les socialos ....Ricardo Lumengo y a laissé sa peau !!

Écrit par : luc. Barthassat. | 17/03/2011

@ luc barthassat

Feriez mieux de pas la ramenez, après votre cagade de dimanche dernier..

Écrit par : malingre | 17/03/2011

Les commentaires sont fermés.