04/03/2011

L'amertume

6507896-br-ler-les-billets-de-cent-dollars-sur-fond-noir-abstraite.jpgPolaroïd 00 : 52, 4 mars 2011

On l'apprend ce soir de nos confrères de la Tribune de Genève: la confédération aurait versé 1,5 millions de francs sur un compte allemand pour contribuer à la libération de Max Göldi. 

Je ne jugerais pas ici de la valeur d'un ressortissant suisse.
Je ne suis pas diplomate.

Deux constatations: la Suisse a, comme d'autres pays (France, UK) consenti à négocier avec la Libye, dans des buts économiques. Il est vrai, on négocie avec n'importe qui, surtout lorsqu'on est rien. 

D' autre part, on salue le courage de l'ex président du Conseil d'Etat, François Longchamp, d'avoir eu l'outrecuidance de poursuivre Eric Stauffer pour outrage à "Etats Etrangers" (art. 296 du code pénal) pour avoir "osé" placardé une photo du guide de la révolution libyenne sur ses affiches en vue des votations sur le renvoi des étrangers criminels. Là encore, aucun jugement quant à la pertinence d'une photo de "guide" sur la dite-affiche.

Deux conclusions.
Le Conseil Fédéral s'est agenouillé. Première règle en diplomatie: on ne donne jamais de "rançons". Ou alors discrètement.

François Longchamp aurait-il mieux fait de se taire, ou tout simplement d'accepter que dans une démocratie, l'humour et la provocation des uns, n'est pas celui des autres?

Avouons que "outrage aux Etats Etrangers" sonne amèrement dans la bouche d'un grand nombre de nos concitoyens..

Commentaires

Il y a votre poète préféré qui s'indigne aussi :

http://substratum.blog.tdg.ch/archive/2011/03/04/2bad376ce2da542b826fcbaf0dddadb9.html

Écrit par : J.-L. Masson | 04/03/2011

Les commentaires sont fermés.