18/02/2011

Le mur [accessoirement des lamentations]

fr_TheWallOriginal.jpgPolaroïd 21 : 29

Comme des chiens. Acharnés à coller des étiquettes. La salive, ils en ont. Les journalistes sont tous de gauche, et dès qu’ils [les autres] sentent l’envie de s’afficher de droite, on crie à la suintante objectivité. Dès que l’on parle, ne serait-ce, que d’une ‘’plate-forme’’ de droite, le mot ‘’populiste’’ dégouline sur leurs lèvres. Le Courrier n’est-il pas un journal de gauche ? Oui merci, et c’est tant mieux ! Les policiers ? Des enfants gâtés.’’ Regardez quels sont leurs avantages sociaux !’’ C’est un peu comme remettre en cause le ‘’sentiment’’ d’insécurité sous prétexte qu’il n’est qu’un sentiment.

Là ne sont pas les questions.

Battez-vous avec des arguments ! Eric Stauffer ment ? Dénoncez les chiffres ! L’UDC communique bien ? Faites-le mieux ! Sandrine Salerno fait de la place des Nations, son endroit ‘’fétiche’’ ? Dites-lui que vous n’y organiserez même pas un ‘’sitting’’ ! Les policiers sont privilégiés ? Démontrez le contraire !

Soyez plus malins. Mais de grâce, arrêtez les lamentations.

21:29 Publié dans Rien | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.