14/02/2011

A partir de quoi il apparaît urgent de se taire

7og77y8c.jpgEditorial Radio Cité Genève, 14 février 2011

Très Cher SSR-SRG-Idée Suisse. Parce que des idées, vous en avez.

Il y a quatre choses, irrésistiblement désagréables à mes oreilles, qui ont été prononcés hier sur le service public : la barrière de röstis, le clivage ‘’gauche-droite’’, les sondages et la Saint-Valentin.

Cette dernière tombant le lendemain d’un scrutin fédéral, je peux déjà vous dire que nous n’en parlerons pas ce matin. Sauf pour réitérer, de manière quasi annuelle, la remarque suivante de l’illustre Desproges : ‘’L’amour… il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. A partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire.’’

Revenons à la guerre, celle des urnes. Revenons également sur les nombreux commentaires, parfois de grands spécialistes, d'éminents politologues et des journalistes. Revenons enfin sur l’unique institut de sondage qui s'est brillamment prononcé sur le résultat de l’initiative dite ‘’d’une meilleure protection face à la violence des armes’’.

D’une part, s’il y avait véritablement ‘’röstigraben’’, alors les cantons du Valais et de Fribourg devraient impérativement troquer leur viande séchée contre du cervelas, échanger leurs loups contre des ours, leur double-crème contre du bircher, ou encore le Fendant contre un germanique penatset.

De l’autre, il faudrait considérer Bâle-ville comme notre Céligny genevois, avouez qu’il y aurait de quoi être surpris, à entendre l’expulsion d’un ‘’Gott verdammt mir nemol’’ d’un conducteur aux plaques genevoises. Il faudrait également renvoyer quotidiennement des tonnes de saucisses aux choux à Zürich.

Sur la question du clivage ‘’gauche-droite’’, il faut alors aussi déduire que toutes les organisations féminines sont à gauche, que tous les médecins sont à gauches, que mêmes les prêtres seraient, eux aussi, contaminés par la fièvre rouge. A constater également qu’une horde de socialistes et d’écologistes auraient déserté la Suisse alémanique pour trouver refuge dans nos contrées. Ce qui du coup, expliquerait pourquoi les initiants se sont essoufflés en cours de campagne, et pourquoi Genève a refusé l’amnistie fiscale.

Enfin, sur les sondages, je tiens à remercier chaleureusement le seul et unique institut de cartomancie pour sa brillante lecture de l’avenir. Je rappelle que GFS Berne donnait l’initiative gagnante début janvier, légèrement gagnante à la fin du même mois.

Très Cher SSR-SRG-Idée Suisse. Parce des idées, vous en avez.

A la lumière de ces présentes remarques, serait-il envisageable de rétrocéder une petite partie de ces 67 millions qui dorment sur vos comptes, à d’autres médias ?

Parce qu’entre les sondages, la barrière de röstis, le clivage ‘’gauche-droite’’ hier, on en est presque arrivé à vouloir fêter la Saint-Valentin, aujourd’hui.

Les commentaires sont fermés.