04/02/2011

Mark Muller

Muller_Mark_0.jpgMark Muller, 4 février 2011, 00 : 46

Je crois l’homme honnête. Je crois également l’homme légèrement dépassé par les évènements.

Je ne m’intéresse guère de savoir qui a fourni l’audit aux médias, même si entendre l’un traiter l’autre de menteur, ou l’autre traiter l’un de délateur, a de quoi susciter un sourire, à l’aube d’une date électorale importante.

 

 

© Olivier Vogelsang / TdG

L’argument qui consiste à dire que la Commission de gestion de contrôle du Grand Conseil ne pourra plus désormais fonctionner correctement me paraît relativement pertinent, tout autant que les fuites, bien que pouvant être motivées par de ‘’très nobles’’ intérêts, me semblent également concourir à ce sentiment ‘’que nul comportement ne sera impuni’’, étant essentiel à la démocratie.

La question se pose : comment un magistrat à la tête d’un département ne pouvait-il pas se douter d’un tel dysfonctionnement ?

Je le crois quand il affirme ne pas l’avoir été. Je le crois également quand il affirme ‘’qu’il n’avait pas attendu ce rapport pour se rendre compte qu’il y avait des problèmes à la gérance de l’Etat’’.

C’est juste que lorsque l’on se doute ‘’d’anormalités’’, j’aurais ressenti la naïve impression que l'on essaie de les corriger. Cinq ans, c’est long.

L’argument qui consiste à sous-entendre que ce sont les précédents magistrats qui auraient fauté, est certes intelligible, mais n’excuse pas l’inactivité de son successeur sur ce dossier.

 

Gouverner, c’est prévoir. Et aujourd’hui, c’est assumer.

Commentaires

N'est-ce pas la gauche qui est au pouvoir depuis 20 ans en ville de Genève? Qui a bénéficié des largesses de l'Etat? La gauche ou tous partis confondus? L'audit donnera une réponse.

Écrit par : Noëlle Ribordy | 04/02/2011

@ Ribordy,

Paws compliqué pourrtant :

Gérance immob. cantonale = Canton = DCTI = Mark Muller.

Écrit par : De ceccaty | 07/02/2011

Comme bouc émissaire, vous allez envoyer Marc Muller dans le désert ou l'immoler sur l'autel de la gauche plurielle!

Écrit par : Noëlle Ribordy | 08/02/2011

Les commentaires sont fermés.