01/02/2011

Christoph B.

Ch.jpgBillet d'humeur Léman Bleu, Genève à Chaud, 1 février 2011

Très Cher Christoph B.

Oui, je me permets de vous prénommer de la sorte, puisque si j’ai bien compris, c’est de cette élégante façon que vous prénommez les étrangers, attention, criminels de surcroît. Non pas que vous soyez criminels à mes yeux Monsieur B., mais ‘’étranger’’ à mes pupilles. Pupilles bien évidemment dilatées, à force de vous lire et de vous voir encore dans les médias.

Elu un 10 décembre 2003, vous avez mis un visage sur ce parti que nous, romands, traitions de ‘’Säulipuur’’ comme dirait mon beau-frère lucernois que j’apprécie par ailleurs énormément.

En ce jour de décembre, quelle ne fût pas ma peine, mon chagrin, de voir éjectée du Conseil Fédéral ma petite Ruth, Ruth Metzler que j’appréciais particulièrement pour ce sourire si publicitaire, cette coupe de cheveux à rendre jaloux même votre propre président de parti Toni Brunner.

Heureusement, votre entrée au gouvernement a ressuscité l’apparition des läkerlis sur nos tables de Noël, le drapeau suisse sur nos balcons, et l’inévitable Luzerner Alpenbitter dans nos estomacs.

On peut vous aimer ou pas, partager vos idées ou les conspuer, vous traiter de populiste ou de conservateur, ce n’est pas avec ces armes-là qu’on se bat.

C’est avec des arguments, de la sueur, des slogans, des parlementaires, des idées, des mots et surtout les urnes qui finiront par terrasser ou pas, le lion Blocher. Les mêmes urnes qui feront du Lion, peut-être un Phoenix, lorsqu’il s’agira de le présenter au Conseil National, en octobre prochain.

Puisse ses ailes en supporter les brûlures ou la divine caresse, à la lumière de ce qu’autres appellent : la populace.

Très Cher Monsieur Blocher. Bien à vous. Soyez prudents, la relève équestre est ‘’belle’’… et bien là.

Commentaires

Votre main bougeait tellement on aurait cru un handicap ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/02/2011

Très Cher Victor.

C'est le cas.

Bien à vous, Olivier

Écrit par : Olivier Francey | 02/02/2011

Bien désolé ... je ne croyait pas avoir vu juste ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 02/02/2011

Les commentaires sont fermés.