17/01/2011

Au Rivella, on préférera le mille-feuille

Rivella.jpgPolaroïd 18 : 55

''La plus grande menace pour la Suisse, c'est Ueli Maurer''.

Propos signés de la main de Pierre Maudet, Conseiller administratif en ville de Genève. Accessoirement candidat à sa propre succession aux prochaines élections communales. C'est vrai, admirer Ueli revient à aimer le Rivella.

Vingt-deux pages pour un rapport modestement intitulé ''le vrai rapport'', en référence à ceux présentés successivement à l'assemblée fédérale en juin et en octobre dernier.

Vingt-deux pages, c'est peut-être court pour redéfinir la politique de sécurité de la Suisse, c'est en tous les cas, vingt-deux fois plus excitant que les centaines de pages accumulées des deux autres rapports rédigés à l'attention du parlement.

Vingt-deux pages et autant d'idées. Nécessaires pour certaines (cyber-criminalité, collaboration avec l'UE, département fédéral de la sécurité), surtout en 2011.

Le domaine de la sécurité est complexe, transnational. Corollaire: les causes de l'insécurité sont multiples.

On espère que ce rapport du Conseiller administratif résonnera ailleurs. Qu'on partage les idées ou pas, il est nécessaire d'en débattre. Autrement qu'en effets d'annonce, en pose de caméras de vidéo-surveillance, ou en retrait des accords de Schengen-Dublin.

Au Rivella, on préférera le mille-feuille.

Les commentaires sont fermés.