13/01/2011

Eric Zemmour

eric_zemmour_portrait_reference.jpgEditorial Radio Cité Genève, 13 janvier 2011

Eric Zemmour.

Eric Zemmour est français.

Eric Zemmour se définit lui-même comme un juif d’origine berbère, dans une interview accordée à l'Express.

Eric Zemmour est enfin accusé par cinq associations de diffamation et de provocation à la discrimination raciale.

Motif : avoir déclaré que le contrôle policier au faciès se justifiait ‘’parce que la plupart des trafiquants étaient noirs et arabes’’. ‘’C’est comme ça, c’est un fait’’ rajoute-t-il lors de l’émission ‘’Salut les Terriens’’ sur Canal +.

Un rappel s’impose. En France, les statistiques de la criminalité basées sur l’ethnie sont interdites. Le journaliste fera donc appel à son ami de longue date, Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de l’intérieur, afin de corroborer ses propos. Ce dernier lui adresse un courrier dans lequel il écrit : ‘’je constate que plus de 50% des infractions constatées étaient imputables à des jeunes dont le patronyme est de consonance africaine ou maghrébine’’.

Quelques constatations.

L’argument du patronyme est totalement inacceptable. Ce n’est pas parce que son nom de famille a une consonance africaine ou maghrébine, que l’on est effectivement africain ou maghrébin. Je rappelle que des Cohen ou des Attias peuvent très bien, n’être ni juifs ni israéliens, et que des Malaspina ou Torriani, ni catholiques, ni italiens.

Deuxième point : affirmer que la plupart des dealers sont africains ou maghrébins, ne justifie en aucun cas, qu’il faille les contrôler sous ce motif là. S’il suffit d’une centaine de dealers d’une certaine région, pour arrêter systématiquement ou presque, l’ensemble de cette population ; on appelle cela purement et simplement du délit de faciès.

Je rappelle l’exemple donné par Jean-Michel Claverie  professeur de bioinformatique médicale, à la faculté de médecine de Marseille, et tiré du Monde.fr, qui démontre que la proportion de trafiquants en France parmi les émigrés est de 1 sur 2000.

Faut-il en conclure qu’un seul trafiquant influence la perception, le regard que nous portons sur les 1999 autres ? La réponse est oui pour beaucoup.

Il est évident, nous ne pouvons pas le nier, qu’un certain type de population deale, par exemple, aux Pâquis. La tendance à maximiser le taux de réussite d’arrestation en contrôlant justement ce type de population se justifie-t-elle ? Et bien non, pour les mêmes arguments cités auparavant.

Et quitte à passer pour un vilain gauchiste, je rappellerai que si certains dealent, ce n’est pas directement à cause de leur origine géographique, mais de leur origine sociale ou pour des motifs économiques. Bien que ce dernier point puisse être débattu : en effet, dans les tranches de population aux revenus les plus bas, les émigrés sont bien plus vertueux que, ce que certains appellent les ‘’citoyens pure souche’’.

Eric Zemmour est français.

Eric Zemmour se définit lui-même comme un juif d’origine berbère.

Eric Zemmour devrait être plus prudent à l’avenir.

 

La présente citation inutile entre son patronyme, sa nationalité et son origine est en la preuve la plus éclatante.

 

 

(merci au blog ''les hommes libres'' pour l'inspiration, les sources)

Commentaires

Toute vérité n'est pas bonne à dire c'est bien connu !
Comme dit la chanson de Guy Béart "le poête a dit la vérité, il doit être exécuté".
C'est malheureux qu'en France depuis l'arrivée du nain au gouvernement nous perdons toutes nos libertés (vivement 2012 qu'on ne le revoit plus).
Bravo Mr Zemmour, une grande partie de français de souche pensent comme vous,
vous avez toute ma sympathie.

Écrit par : arch | 13/01/2011

Vous avez parfaitement raison. On pourrait dire par exemple que puisque Zemmour est juif, c'est pour ça qu'il est contre les arabes... Statistiquement, c'est certainement vrai: un certain nombre de juifs sont contre les arabes, parce qu'ils sont juifs, pour défendre Israël. Ou que le nom que porte M. Zemmour est aussi celui d'une famille qui fut maintes fois fichée au grand banditisme français dans les années qui suivirent le rapatriement d'Algérie. En l'occurrence les frères Zemmour, parrains marseillais, inspirateurs du film d'Alexandre Arcady "Le Grand pardon". De fait il y eût un certain nombre de truands parmi les juifs pieds noirs. Pas facile de faire son trou quand on débarque d'ailleurs...
On pourrait continuer le jeu de massacre, avec Madoff par exemple, qui a lui tout seul a extorqué bien plus d'argent que tous les petits truands blacks ou beurs français depuis 20 ans...
C'est pour cela que l'UEJF, l'Union des Etudiants Juifs de France, fait partie des plaignants contre Zemmour. Avec raison. Parce qu'il existe des lois contre le racisme et le délit de sale gueule et qu'il est bon qu'elles existent si l'on veut éviter que se développe la haine de tous contre tous.

Écrit par : Philippe Souaille | 13/01/2011

De un, même les lecteurs du Monde (pourtant très peu suspects, en général, de soutenir Eric Zemmour) ont constaté la faiblesse du raisonnement mathématique et surtout, la preuve que la proportion d'immigrés trafiquants est 5 fois plus élevée que la moyenne nationale...question accusation à charge, on repassera.

De deux, pensez-vous vraiment que pour soulager la conscience des délinquants des cités françaises (c'est bien dans ces zones à haut risque que la plupart des contrôles ont lieu, non ?), il vaudrait contrôler, comme en Angleterre, des blondes de 50 ans ou des afro-caribéens de 65 ans, pour 'équilibrer' et ne pas se faire accuser de délit de faciès ? Irrelevant argument, game over.

De trois, prétendre démonter les arguments d'un adversaire avec la rationalité des maths et la grandeur d'âme des bons sentiments, lorsque finalement, on a faux sur toute la ligne, c'est donner encore plus raison aux gens qui soutiennent Eric Zemmour. Je ne dirais pas que c'est devenu une spécialité des vilains gauchistes de se tirer une balle dans le pied, je préfère le terme de Ségolènerie royale.

A bon entendeur, salut.

Écrit par : Courant alternatif | 13/01/2011

Quel courage, Monsieur...

Écrit par : Courant alternatif | 13/01/2011

Bonjour, je ne trouve intéressant que le débat contradictoire puisse se tenir. C'est au bout des débats que peut-être un peu plus de sérénité peut venir.

Juste un point: pour moi M. Zemmour n'a pas justifié les contrôles au faciès, il a seulement fait un constat. Ce qui est très différent dans l'intention qu'on lui prête. Vous n'êtes pas le seul à penser qu'il justifie. Je ne sais si c'est de l'ordre de l'interprétation des mots ou d'un ressenti propre à chacun. Dans la phrase incriminée, je ne vois pas de justification.

Écrit par : hommelibre | 13/01/2011

@courant alternatif. On peut en effet discuter des chiffres et des statistiques. Accusation à charge relative.

Je comprends votre deuxième remarque, vous avez en parti raison. Ceci étant dit, est-ce éthiquement ''acceptable'' d'appréhender un homme d'origine africaine dans ce que vous appelez les banlieues sous prétexte: d'être black et au mauvais endroit? On est loin du ''Game Over'', bien au contraire, on est en plein dedans.

Bien évidemment que ''les maths'' et les statistiques ne répondent pas complètement aux questions, et surtout pas aux interrogations et inquiétudes de la population. Mais lorsqu'on associe '' dealers et émigrés'' dans une seule phrase, cela mérite de replacer le curseur.

Quant aux bons sentiments, croyez bien que j'essaie d'en avoir le moins possible.

@hommelibre Très difficile à affirmer, en effet, et pour tout vous dire, c'est pour cette raison précise que s'exprimer sur ce sujet implique un vocabulaire extrêmement précis. Amicalement, Olivier Francey, et merci de votre billet d'hier!

Écrit par : Olivier Francey | 13/01/2011

Statistiquement parlant, combien de chance avons-nous de nous faire agresser à Genève par un étranger d'origine africaine ou des Balkans ? Les chiffres parlent d'eux-mêmes où alors cessons de les engranger si la juste interprétation de ces derniers donnent lieu à des tiraillements. Si 1 et 1 ne font plus 2, qu'on nous le dise une fois pour toutes.

Écrit par : lappal | 13/01/2011

Bonjour,

La question est : comment régler le problème de la délinquance en France? C'est à cela que doivent s'atteler ceux qui sont payés par le contribuable français pour assurer sa sécurité et celle de ses enfants, au lieu de polémiquer ad vitam æternam! S'ils ne font pas leur travail comme il se doit, ils feront le lit de tous les polémistes en mal de reconnaissance et de publicité. On vit une drôle d'époque où le flot de paroles surpasse les actes concrets, justes et intelligents. The fate of all mankind I see, Is in the hands of fools.

Bonne journée.

Écrit par : zakia | 13/01/2011

Le problème mes chers amis c'est que "les arabes " ça n'existe pas, il y a 20 pays qu'on dit arabes, accepteriez-vous qu'on vous désigne par une particularité, suivie d'un crime commis souvent dans cette communauté : par exemple qu'on vous désigne par "catholique-pédophile" parce que beaucoup de pédophiles sont catholiques (et prêtres!), non, moi non plus. Ce discours relève de la bêtise pure et ne relève pas à mon sens du tribunal ....Un noir, un portugais, un juif ça n'existe pas en premier, ce sont des êtres humains d'abord ...
Bravo à ceux qui reconnaissent un arabe du premier coup, quelle compétence, quelle stupidité! Moi je suis 20 % breton, 15% portugais, 15% libanais, 30% alsacien etc .
Qui suis-je pour vous ? Et vous, êtes vous sûrs d’être de purs français et cela garantit-il l’absence de criminalité : réfléchissez juste une minute… Et qui va dire qui est noir, demi noir, bronzé ,demi bronzé, ruée garantie sur l'eau de javel!

Écrit par : walter benjamin | 13/01/2011

Les commentaires sont fermés.