01/01/2011

Sur nos montagnes quand le soleil...

Fleder.jpgPolaroïd 1 janvier 2011

"Se cacher derrière nos montagnes n'est, en revanche, pas une solution".

Les propos sont signés Micheline Calmy-Rey, ce soir lors de son allocution de Nouvel-An. En socialiste, la présidente de la Confédération a rappelé que le fossé entre plus riches et plus pauvres se creusait toujours. En femme, elle rappelle qu'une majorité féminine au gouvernement indique que "les mentalités ont évolué". En musique, la Confédération nous rappelle à quel point notre pays aime le cor des Alpes, et à quel point son service multimédia est doté d'un humour certain. "Bonnard" diront d'autres.

La présidente de la confédération a évoqué le besoin de retrouver un Conseil Fédéral uni, les mots "consensus" et "collégialité" n'auront jamais autant fait sourire. Surtout à la lumière du rapport de la commission de gestion du Conseil des Etats sur la gestion de l'affaire Kadhafi.

Micheli ne Calmy-Rey rappelle qu'elle n'est pas une cheffe de parti. Sûrement. Mais toujours socialiste à en croire ses (demi) mots affectueux envers l'UDC.

Certains se cachent derrière des montagnes, d'autres derrière des franges, certains se cachent où ils peuvent, dans des mots, dans des choix, d'autres derrière des dossiers. Pour preuve, le magnifique décor qui aura servi d'arrière-plan ce soir.

Moins de modestie, moins d'autocritique, m'a conseillé ma Présidente. De quoi rendre cette année 2011. Chaude.

 

 

Commentaires

Vous avez vu ou entendu juste... Mais j'ajouterais : la mise en scène et le décor (que de dossiers, que de travail !) étaient très cinématographiques. Seul le scénario avec son monologue n'a pas changé...
Cordialement et bonne année 2011.

Écrit par : Hank Vogel | 02/01/2011

Comme d'habitude son discours reste creux. Aucune proposition politique, nous n'avons absolument plus confiance en elle. Nous redoutons 2011 avec cette Présidente de la Confédération, que d'erreurs diplomatiques vont surgir. Elle ne parle que d'elle, donc ne rêvons pas, cette dame fonctionnera toujours seule et oubliera ses collègues. Son discours féministe n'est plus adéquat, cette dame devrait évoluer. Ce qui compte se sont les résultats! Triste année que nous allons traverser en Helvétie.

Écrit par : rose des sables | 02/01/2011

Les commentaires sont fermés.