08/12/2010

Le ridicule ne tue pas, non!

Le ridicule ne tue pas.PDC.jpg

Non. Non. Non. Il ne tue pas. Et il permet même de gagner des votations et des élections ! Démonstration.

Tenez, regardez. Le Parti Socialiste genevois avait réalisé quelques petites vidéos, hilarantes, il faut le dire, pour soutenir le non à l’extension des horaires des magasins. Résultat : victoire dans les urnes!

 

 

Autre exemple : Oskar Freysinger publie ses poèmes sur un Iphone:

La coquette cocotte,

N’a pas une minute,

Car la sotte fricote,

Avec un coq en rut.

 

Un coq en pâte de crête,

Le plus ultra des nec,

La cocotte caquette,

Pour un pète-sec à bec.

Résultat : une initiative plébiscitée par le peuple!

Et puis hier, alors que j’écoutais avec intérêt le même Oskar Freysinger gratter de la corde en récitant du Cé qu'è lainô dans une assemblée d’amateurs de Gamanote, à l’haleine fétide, mon téléphone vibra. Un ami qui me voulait du bien, m’annonça : ça y est ! Le nouveau clip de campagne du PDC fait le buzz sur internet ! Vous me direz: faire pire que les Verts (Michelle chantant dans le parc des Bastions), faire pire que les humoristes Socialistes et les poèmes d’Oskar : IM-PO-SSIBLE !

Et bien vous avez raison. Je fus littéralement soufflé.

Ça dégouline de bonheur, de joie de vivre. A croire qu’au PDC, on ne sniffe ni de la colle, ni de la MD, on prend de la poudre d’ange. Il y a des jeunes, et spécialement des jeunes filles très charmantes, il faut l’avouer, ça change des vieux-grenadiers, mais attention, attention, on se croirait presque dans une vidéo d’enrôlement chez Raël. Christophe Darbellay, en guest-star n’a rien à envier à toutes les autres stars du rock chrétien. Bras ouverts, il est aussi à l’aise qu’un Jon Bon Jovi, qu’un Steve Lee, le Dani Brillant de la pop. Une véritable bête de scène, Couchepin à côté, c’est du pipi de chat.

Michel Chevrolet, lui a raté sa vocation. Il faut absolument qu’il renonce à se présenter aux élections pour se lancer dans le music business. Enfin, cerise sur le gâteau, le pompon : Alain de Kalbermatten, président de la section genevoise, aura couronné l’extase. Il s’exprimait hier au quotidien le Matin :

‘’On ne veut pas tomber dans le piège de ridiculiser les autres, alors on prend le risque de se ridiculiser nous-mêmes.

Jouissance totale. Merci le PDC. Vous avez fait ma journée. Nul doute qu’à défaut de remporter peut-être des élections, vous aurez eu, vous au moins, le courage de faire n’importe quoi.

C’est toujours 1000 fois mieux, qu’une pleine page indigeste, triste à se pendre, du Parti Libéral Radical dans le dernier Matin dimanche.

 

Les commentaires sont fermés.