06/12/2010

Conversations du Soir

Haldas.jpg

Polaroïd 17 : 55

'' Traverser le boulevard pour passer de l'éphémère à l'essentiel''. C'est en ces mots que débute la lecture des conversations échangées entre Jean-Philippe Rapp et Georges Haldas.

Moment suspendu, loin de tout, ça. La mort, la disparition, de soi, des gens, des petits commerçants, des souvenirs. La crainte du néant, du temps qui passe.

L'amour du mot juste, le refus de celui qui part d'un bon sentiment.

Coller au plus près à l'émotion. Et la beauté du détail, du quotidien, de l'infiniment petit qui en dit infiniment plus.

 

 

A lire. Quand le temps est lourd sur Genève.

 

Editions Favre, 2010.

Les commentaires sont fermés.