29/11/2010

L'irritation

Lady.jpgBonjour. Si vous êtes étrangers, tapez 1, si vous êtes criminels, tapez 2, enfin si vous êtes étranger et criminel: nous nous occupons de vous. Nous allons bientôt procéder au décollage. Les hôtesses de l'air vous apporteront, dans quelques instants, un léger rafraîchissement.

Pour les autres bienvenue, à Genève. Genève, un monde en soi. Genève vous accueille à bras ouverts, entre 8h30 du matin et 19h00.

Je ne sais pas vous, mais moi, ces votations m’ont irrité. Aucune crème n’ayant réussi à calmer l’apparition de ces «petits boutons noirs» hier, c’est devant la télévision que j’ai essayé d’oublier ces démangeaisons épidermiques, ces éruptions cutanées, la violence des plaques tectoniques à fleur de peau.

L’irritation avait débuté il y a bien longtemps déjà. C’était un 24 juin 2009. Là, au bord du lac, l’air fleurait bon l’algue lémanique, mal assis sur une chaise mal conçue d’un glacier mal foutu, j’apprenais, non pas que le Falcon de la Confédération revenait le ventre vide de Tripoli, mais bien que ce même Falcon pourrait repartir de Berne le ventre plein: l’UDC avait déposé son initiative: ‘’Pour le renvoi des Étrangers Criminels’’.

Ni une ni deux et apprenant la nouvelle, je sursauta de ma chaise, poussant par inadvertance au passage, un vieil accordéoniste tzigane et un joueur de bonneteau dans la rade. Direction l’office fédéral de la Statistique. Soixante-trois francs plus tard (je ne voyage qu’en première classe), j’arrive donc à destination: espace de l’Europe numéro 10, Neuchâtel.

J’y apprends que 38 tueurs de poules, 295 brigands, 927 Robins des Bois, 2996 vendeurs de coussins au chanvre, 128 pervers et 2 sado-masochistes sont concernés par l’initiative UDC. Une année et demi plus tard, c’est fait SVP. La Suisse l’accepte à presque 53 %. Au total, 4200 vilains, et c’est sans compter ceux qui fraudent l’assurance sociale, peuvent désormais être renvoyés dans leurs pays. Enfin à quelques détails près.

Ce qui était irritant en 2009 est resté irritant en 2010.

La Gauche gémit de ne pas avoir les mêmes moyens financiers que les autres; sans pour autant faire son mea culpa quant à son cafouillage de début de campagne. Le centre-droit, lui, abuse du contrôle-c, contrôle-v en copiant, mais de manière honorable, le texte originel du parti agrarien. Sa force propositionnelle s’est rapprochée de zéro sur le domaine de la sécurité, il ne fait plus que réagir, au lieu d’agir ou de se taire.

Hier, aucun président de parti n’avouait avoir perdu. La faute à qui? Aux autres forcément.

Hier, l’irritation n’était pas due au fait de lire ou d’entendre les éternels aboiements au populisme, du dégoût des suisses à être suisse, ni de voir Eric Stauffer se dandiner derrière la caméra de la TSR en direct de l’hôtel-de-Ville. Ni même de l'UDC.

Non, l’irritation était ailleurs. Celle de voir Yvan Perrin, toujours sur la chaîne de télévision nationale, sagement assis dans son fauteuil, constatant avec quelle efficacité les autres partis étaient incapables de lui répondre. Incapables de répondre aux suisses.

Un combat sans adversaires, c'est ça la véritable irritation. Mais rassurez-vous, ce qui est irritant en 2010 sera aussi irritant en 2011.

Commentaires

L'irritation....c'est de lire des abysses de stupidités justes sorties d'un cerveau digne d'imaginer Biznounours Land et d'y croire!!!

Pas seulement sur ce blog, mais de la part de bobos gauchisants vivant sur une planète qui n'existe que grâce à des fumettes made in B.R!!!

Hey, réveillez-vous!

Si votre amie se fait éclater la bouche à coup de cendrier en verre, planter un stylo dans la pomette par une "pauvre victime de système bourge pourri" et d'origine étrangère, vous rêveriez peut-être qu'elle doive subir de croiser son bourreau chaque jour, de se faire menacer et insulter????
(ma voisine à qui ce charmant scénario est arrivé et qui vit toujours dans la crainte vous dit merci, elle est venue en Suisse pour trouver une vie meilleur, une autre immigrée en a fait un cauchemard)

Chacun ses respects; pour moi, les Droits de l'Homme, c'est pas ça!


On a déjà des prob' avec les criminels suisses, inutile d'en rajouter.

On parle d'irritation?

Écrit par : Mireille Luiset | 30/11/2010

Très Chère Mireille Luiset,

Merci du compliment.

Je tiens juste à vous faire remarquer que l'action "d'éclater une bouche à coup de cendrier" ne fait pas partie des infractions mentionnées dans l'initiative UDC.

J'ajoute que le problème n'a pas été de savoir s'il fallait, oui ou non, exclure de notre territoire les étrangers reconnus coupables d'infractions, mais bien de savoir s'il fallait le faire de manière automatique.

Quant à mon irritation, je peux comprendre qu'elle ne soit visiblement pas de même nature que la votre.

Amicalement, Olivier F.

Écrit par : Olivier Francey | 30/11/2010

Très cher Olivier Francey

Merci pour votre réponse.

Je précise qu'une agression avec violences physiques et séquelles conséquentes pour la victime,assimilable à une tentative de meurtre, fait partie des cas où l'expulsion serait justifiée - d'autant que l'agresseur est dotée d'un casier chargé.

L'automaticité se justifie du fait que les lois, à ce jour, n'étaient pas appliquées.
(L'an dernier, 70% des décisions "d'éloignement" furent appliquées - durant la même période, à Genève le chiffre fut de 2%!!!)

Bonne soirée

Mireille LUISET

Écrit par : Mireille Luiset | 30/11/2010

Je précise qu'une agression avec violences physiques et séquelles conséquentes pour la victime,assimilable à une tentative de meurtre, fait partie des cas où l'expulsion serait justifiée - d'autant que l'agresseur est dotée d'un casier chargé.thomas sabo bee charm

Écrit par : thomas sabo bee charm | 01/12/2010

Les commentaires sont fermés.