30/09/2010

Ainsi soit-il!

Pigeon.jpgÉditorial Radio Cité 30 septembre 2010

Les sept oublis capitaux. J'imagine que vous voyez de quoi je parle.

Nous apprenions donc hier que les funérailles de Monseigneur Genoud avaient été «oubliées» par les autorités genevoises.

 

Prenez une séance du Grand Conseil, rajoutez-y une élection soporifique au Conseil Fédéral, vous obtenez une occultation de l'esprit du Conseil d'État. Pas un esprit, pas deux esprits, pas trois esprits, mais sept esprits qui auraient, dans un élan communautaire de télépathie, enterré, tous ensemble, l’événement pourtant majeur en Suisse romande.

Soit.

Prenez le statut FaceBook d'un Conseiller d'Etat le 25 septembre dernier, jour des obsèques et vous obtenez son état d'esprit : "Allez Serveeeette !". Bon, pour sa défense, disons que c’est le seul représentant du gouvernement genevois qui est présent sur le réseau social. Malheur lui en a pris, le réseau social, lui ne l’aura pas oublié.

Soit.

Alors soyons clair. Que nos sept sages n’assistent pas à des funérailles ne relève pas de la faute grave, tout juste de la légère faute de goût ou de courtoisie.

Que certains croient que le Conseil d'État se soit transformé en une sorte d’escadron anti-catho brandissant le glaive de la laïcité, cela relève de la psychose. De penser qu’il vaille mieux s’afficher avec un rabbin, un imam ou un pasteur, «plus tendance», cela relève carrément de la paranoïa.

Je comprends mieux désormais les propos officiels du gouvernement dans son point presse d'hier et dans l’utilisation d’un glacial et hautain «plus-que-parfait», écoutez : "Le Conseil d'État indique qu’il eût été préférable qu’il y fût officiellement représenté".

Alors, Messieurs et Mesdames les sept victimes d’Alzheimer, on peut comprendre que vous aviez bien d’autres choses à faire, un 25 septembre. Du baby-foot, du patinage sur glace, vous engager pour un avenir durable, pester sur votre blog contre une amnistie fiscale ou profiter d’une soirée de gala, cigare à la bouche.

Mais de grâce, arrêtez de nous rouler dans la farine. Ne nous parlez pas d'oubli. Et dites-le franchement: Monseigneur Genoud, qui?

Et ainsi soit-il!

 

Commentaires

J'ai envoyé ce billet sur un autre blog et ne pensais être ainsi en parfait harmonie avec le Conseil d'Etat genevois :

Je nie depuis toujours l’existence même de valeurs tant juives que musulmanes, tant catholiques que protestantes. A vos yeux, cela fait de moi un dangereux intégriste. J'en prends note !

En niant l’existence de ces valeurs, je vous confirme donc que je nie également l’existence de leurs représentants et de leurs Institutions......

Signé : un citoyen intégriste, non violent, aimant son prochain sans dévotion mais avec énormément de respect. Supprimons les religions !!!!!!!!

Écrit par : lappal | 30/09/2010

Les commentaires sont fermés.