20/09/2010

Sur nos monts, quand le soleil.

Church2.jpgÉditorial Radio Cité, 20 septembre 2010


Éditorial en musique, et au son de bouteilles de fendant et de cardinal.


© Anne-Laure Martin


podcast


Semaine d’élection fédérale oblige, et bien que cette élection ne passionne guère que les médias et les politiciens, nous nous sommes engagés personnellement, cœurs et âmes, auprès de Billag et de l’Office Fédéral de la Communication, dans la diffusion quotidienne, de cette divine mélopée, espérant au passage, grappiller quelques miettes de ces 67 millions.

Vous n’êtes pas sans savoir que l’hymne national suisse est un cantique. Du latin ‘Canticum’, chant biblique, un cantique est donc une hymne dédiée à la louange d’un sentiment religieux. L’hymne nationale Suisse, et si j’ai saisi avec exactitude la définition de la laïcité, l’hymne nationale helvète n’est donc pas une hymne laïque.

Soit.

Dans son édition du 15 septembre, Charles-André Aymon, rédacteur en chef du GHI, prend pour définition de la laïcité je cite : ‘l’indépendance d’esprit’. En clair pour le dandy rédacteur : les bigots, les fidèles, les croyants, les bondieusards, les culs-bénits et autres rats d’église ne sont donc pas indépendants d’esprit. Les propos n’auront pas suscité de tollé. A en croire le leitmotiv du canard : «le journal le plus lu à Genève » : soit ses lecteurs sont décérébrés ou analphabètes, soit ils sont tous laïques, soit on nous ment et le GHI n’est autre que le journal « le plus distribué à Genève ». Mais bref, là n’est pas notre propos aujourd’hui.

Revenons à notre « SchweizerPsalm ».

Vous n’êtes pas sans savoir non plus, que grâce ou à cause d’Ada Marra, Conseillère aux Etats socialiste d’origine italienne, « Sur nos monts quand le soleil » a retenti à l’ouverture des sessions d’automne du parlement.

On aurait envie de crier, ici, à la sur-intégration. Phénomène bien connu, également à Genève : des personnes naturalisées plus Suisse que les Suisses eux-mêmes : drapeau suisse sur le balcon, écusson genevois sur le revers de la veste, Schublig et soupe le premier août, pas question de rater un match de Federer, et enfin ultime suissitude, voter pour le renvoi des Étrangers Criminels. J’en conviens, cette remarque est déplacée, elle insinue insidieusement qu’il existe de vrais Suisses et des… Suisses, tout court. Un peu comme en France. Où il y a des « vrais français » qui peuvent, eux, tirer sur les gendarmes, d’autres qui ne peuvent pas. Soyez rassurez, auditeurs... vraiment français, un peu français, ou fraîchement français : sur le terrain de la polygamie, tout le monde est égal.

Alors en clair, il y a des vrais suisses pas assez suisse, des faux suisses qui le sont trop, des croyants sans indépendance d’esprit… des nigauds quoi.... des parlementaires qui chantent « des grands monts vient le secours, Suisse espère en Dieu toujours ! ».
D’autres suisses munis d’un sombrero, mais en tout petit, qui arrêtent de manger, de boire pendant une journée… tout ça pour se faire pardonner, certains arrêtent même un mois, sauf que eux, ils ont le droit de coucher, d’autres vendraient leur mère pour se rendre à la Foire du Valais, on espère le même engouement à la Foire de Genève, ah non les automnales, enfin certains parjurent toute la journée avec des gutturaux « de bleu de bleu ».


Élection au Conseil Fédéral oblige, 67 million obligent, je serai bien-pensant dégoulinant aujourd’hui, et rajouterai: Vive la Suisse!


podcast

Commentaires

L'hymne n'a pas encore retenti à la session d'automne! La proposition acceptée c'est 1 fois tous les 4 ans, joué, pas chanté. Le premier jour de la législature. Lors de la cérémonie d'assermentation. Donc cela sera en décembre 2011, la fois d'après en décembre 2016 etc....
De une.
De deux je ne suis pas surintégrée. Il n'y a pas UNE définition du ou de la Suisse. je parle aussi bien le dialecte des Pouilles, l'italien et le français. Ainsi qu'un peu d'allemand. J'aime le rösti et la pizza. Je n'aime pas le rivella ni le café... Je suis socialiste et catholique pratiquante.
Zut Olivier...Vous ne pouvez pas me mettre dans vos cases...Ca va aller?

Écrit par : Ada Marra | 29/09/2010

Les commentaires sont fermés.